Menace sécuritaire sur BANAMBA: Pas de psychose au sein de la population

A quelques encablures de la ville de Koulikoro, à Banamba et environ, les djihadistes ont voulu reprendre du poil de la bête. Où quelques villages ont reçu des menaces de motocyclistes intimant de fermer les écoles. S’adaptant désormais à ces manigances, les populations ne semblent point inquiétées. Alors, plus de peur que de mal.

Toujours sous menace politique et sécuritaire, le Mali a besoin de l’ensemble de ses enfants pour retrouver sa stabilité.

Au moment où le président IBK était à Kayes pour l’inauguration d’une centrale thermique, des rumeurs persistantes indiquaient des menaces djihadistes dans la région de Koulikoro notamment à Banamba.

Où des motocyclistes ont été aperçus dans deux à trois villages pour intimer à ceux-ci de fermer l’école du “blanc” et les remplacer par des écoles coraniques. Sans y opposer, les villageois auraient indiqué d’avoir pris bonne note. Du coup, ils auraient fait passer l’information au niveau du préfet. Celui-ci à son tour aurait alerté Koulikoro.

Les menaces ayant été faites mercredi et jeudi, le vendredi, ils se seraient encore présentés pour des prêches dans quelques mosquées. Pour en savoir davantage, nous avions appelé des conseillers municipaux. Si certains pensent que tout le monde sait ce qui se passe à ce niveau, d’autres indiquent ceci : “Les menaces dont on fait allusion se sont produites à plus de 50 à 60 km de Banamba dans deux à trois villages.

Mais, c’est presqu’une habitude pour ces mécréants qui sont dans les buissons. Ils reviennent de temps en temps pour proférer des menaces du genre. Donc, nous estimons qu’il y a plus de peur que de mal. Car, leur intimidation n’a rien changé dans la vie des populations. Dieu merci, il n’y a aucune psychose au sein de la population…”.

En effet, il nous revient que ce samedi, une patrouille militaire a été aperçue dans les alentours afin de chercher à traquer ces mécréants.

Au moment où nous mettions sous presse, il faut signaler qu’il y avait plus de peur que de mal. Que Dieu sauve notre patrie !

B.DABO

Zénith Balé

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.