Membre du front de libération du Macina : Le taximan est un éleveur venu de Koumantou

Une semaine après l’arrestation des trois cerveaux des récents attentats contre la Minusma et les postes de sécurité à Bamako et Baguinéda, les langues commencent à se délier sur l’identité réelle le taximan, Aly Sangaré, qui se faisait passer un natif de Daoudabougou. Selon une source sécuritaire,  le conducteur de taxi, transporteur du groupe, Ali Sangaré, est né vers 1980 à Boumou, dans la Commune rurale de Koumantou.

 Assan Dicko Ayouba Sangare Aly Sangare djihadiste terroriste criminel

Il semble que le ciel commence à se dégager du côté des services des renseignements et de sécurité dans la traque des jihadistes. En effet, de sources dignes de foi Hassan Dicko alias Abou Leila, Ayouba Sangaré et Ali Sangaré figurent parmi le commando auteur des attaques contre les logements du personnel de la Minusma à Magnambougou Faso Kanu, Missabougou, à la Brigade de la gendarmerie de Baguinéda et du poste de police de l’auto-gare de Sogoniko ont décliné leur identité réelle.

Le transporteur du groupe, Aly Sangaré, aussi auteur de la menace perpétrée contre des hommes de presse est un éleveur venu du village de Boumou, situé environ 4 km dans la Commune rurale de Koumantou, chef-lieu de la commune.

Seulement, après quelques années de chasse des troupeaux dans cette localité, Aly Sangaré a jugé nécessaire de faire un tour à Bamako où il sera vite intégré dans le cercle ouvert du transport en commun de la capitale comme apprenti Sotrama. Avec son dynamisme et son courage, l’homme finira par décrocher le permis de conduire.

Mais le phénomène du chômage brisera un peu ses rêves. C’est ainsi qu’il s’intégrera le projet de vente des médicaments (For ever). Mais à cause de l’indisponibilité des ressources en fonction du besoin, Aly rejoint son métier de conducteur.

Dans l’exercice de sa fonction, il sera influencé par un “sunnite” à Daoudabougou. Ce qui fut le début d’une aventure périlleuse pour l’homme. C’est pourquoi il a activement participé à l’attaque contre le domicile du contingent burkinabé de la Minusma à Magnambougou Faso Kanu. Il a eu à transporter des armes du groupe de Samalé à Sokorodji, chez Ayouba Sangaré.

C’est justement lui le fameux taximan qui a déposé l’auteur de l’attentat de la gare routière, avant d’être mis sous les verrous la semaine écoulée. Aux dires notre source, l’important lot d’armes de guerre, de grenades et des cartouches saisi au domicile du chargé de la logistique et d’achat des armes au compte du groupe d’Ayouba Sangaré a été transporté par Aly Sangaré.

Bréhima Sogoba

 Source: L’Indicateur du Renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *