Marche de soutien aux FAMa : La société civile interpelle la France et l’ONU

Des milliers de manifestants se sont rassemblés au monument de l’indépendance, vendredi dernier, après la grande prière, pour renouveler leurs soutiens aux forces armées du Mali et interpeler la France et la MINUSMA à jouer franc jeu.

Ce grand rassemblement de soutien aux forces armées du Mali intervient suite aux différentes attaques meurtrières contre les positions des Fama à Mondoro, Boulkessi, Indelimane. Des milliers de jeunes, hommes, femmes et veuves des militaires tombés au front, ont massivement répondu présents au meeting.

« Nous sommes venus soutenir notre armée, pour lui dire qu’elle n’est pas seule dans cette guerre contre les ennemis de la Nation. Nous sommes déterminés à mourir pour défendre notre pays », témoigne un manifestant qui ajoute que le peuple entier est derrière son armée.

Dans la foule, un manifestant se lâche : « Les forces étrangères (Barkhane, Minusma) ne font rien  pour lutter contre les terroristes ». Avant d’interroger :‘’si les forces étrangères ne sont pas complices ?’’.

« Le peuple est fatigué de toutes ces attaques qui endeuillent des familles. C’est pourquoi, nous sommes sortis pour marcher et dénoncer les forces terroristes », ajoute un autre.

«Nous condamnons les attaques contre les FAMA et demandons de poursuivre et traduire les auteurs de ces crimes devant la justice », s’est insurgé M. Cissé. Celui-ci a appelé les Maliens au sens élevé du patriotisme et à ne pas céder aux forces séparatistes.

A la conférence de presse du mardi dernier, dans le cadre des préparatifs dudit meeting, les responsables d’organisations intervenant ont appelé chacun en ce qui le concerne à contribuer à apaiser le pays.

«Si la nation est menacée, il est du devoir de tout le monde d’apporter sa modeste contribution, estime Ben Cherif Diabaté. Nous voulons  qu’on laisse de côté la politique, d’abord, pour se donner la main».

Ousmane MORBA

Source: L’Observatoire

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *