Mali-USA : Deux accords pour mieux sécuriser le Mali

L’ambassade américaine travaillera avec le Peloton d’intervention de la gendarmerie nationale (PIGN) pour améliorer la sécurité des personnes y compris les étrangers au Mali et renforcer les relations entre les deux nations. C’est dans ce cadre que Paul Folmsbee, l’ambassadeur des Etats-Unis au Mali, et le ministre des Affaires étrangères, Abdoulaye Diop ont signé à Koulouba deux protocoles d’entente le 8juin.

us embassy ambassade americaine etats unis usa mali

Suite aux attaques terroristes à Bamako en 2015, le gouvernement des Etats-Unis a travaillé en collaboration avec le Mali afin d’identifier les domaines dans lesquels les Etats-Unis peuvent accentuer leur appui en matière de sécurité et aider les forces de sécurité maliennes à renforcer leurs capacités d’intervention en situation de crise.  Le programme de sécurisation sera mis en œuvre par le Bureau de la lutte contre le terrorisme et de la sécurité diplomatique et le Bureau d’assistance pour la lutte contre le terrorisme(ATA) du Département d’Etat, à travers le Bureau régional de sécurité de l’ambassade américaine à Bamako.

Il consistera à fournir un appui à la formation, des équipements de protection individuelle et effectuer la liaison avec le gouvernement malien en cas d éventuelles crises ou situation d’urgence. Le Programme d’assistance pour la lutte contre le terrorisme (ATT) du Bureau de la sécurité diplomatique de l’ambassade américaine a conçu une approche progressive pour établir et renforcer cette capacité au sein de la gendarmerie nationale pendant les trois prochaines années.

Le programme de l’équipe d’intervention rapide va capitaliser sur Peloton du PIGN existant et créer trois équipes de 24 gendarmes. Il y aura au total 72 membres. Ce programme mettra un accent particulier sur la formation tactique et opérationnelle, la formation de maintien et de recyclage, et les efforts d’encadrement à travers une série de cours et de formation continue avec des encadreurs américains qui sont incorporés au PIDN. Paul Folmsbee a également fait savoir que le gouvernement américain fera don du matériel nécessaire pour la mise en œuvre et pour assurer la pérennité du programme.

Quant au deuxième protocole, il porte sur un programme de bourse d’études en matière de sécurité nationale. « A la demande du Mali, les Etats-Unis ont conçu un programmes de deux ans qui peut aider à renforcer la capacité des ressources humaines nécessaires pour assurer le succès du nouveau bureau de coordination interministérielle dédié au développement et la mise œuvre de stratégie de sécurité cohérente et durable que le gouvernement du Mali a mis en place », a déclaré l’ambassadeur américain.

Le ministre des Affaires étrangères du Mali s’est félicité de ces deux protocoles d’entente censés aider le Mali à faire face à la menace terroriste. Les jeunes leaders prometteurs  et planificateurs stratégiques bénéficiant des bourses seront accueillis dans l’un des établissements d’enseignement de classe mondiale, la Naval Postgraduate School des Etats-Unis à Monterey, en Californie, où ils vont étudier pour l’obtention d’un Master2 en sécurité nationale.

Le Mali va désigner au total 12 candidats issus de cinq ministères différents pour prendre part à ce programme de bourse : les ministères de la Sécurité, de la Défense, des Finances, de la Justice et des Affaires étrangères. Les candidats seront soumis à un programme académique rigoureux, complété par des exercices pratiques qui les préparent à contribuer à la prise de décision d’ordre sécuritaire au niveau national.

Soumaila T. Diarra

 

Source: Le Républicain

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *