Mali: trois soldats et treize présumés jihadistes tués dans une attaque à Boni

Pour la troisième fois en moins de deux ans, de présumés jihadistes ont attaqué samedi 9 juin une position de l’armée malienne dans la localité de Boni, au centre du pays. Le bilan officiel fait état de trois militaires tués et treize assaillants « neutralisés ».

Les présumés jihadistes sont arrivés dans la localité de Boni à bord de deux véhicules pick-up et sur des motos. Ils ont ouvert le feu à deux endroits avec, selon nos informations, de l’armement lourd. C’est une position de l’armée malienne qui était visée.

La troupe a plutôt rapidement réagi. Elle a, dans un premier temps, laissé croire que la partie était perdue, avant de passer à l’offensive avec des échanges de tirs nourris, selon les habitants. Pris de court, les présumés jihadistes, appelés « terroristes » selon la terminologie officielle, se sont repliés vers le nord-est de la localité de Boni. Au moins trois militaires maliens sont tombés aux fronts, et dix assaillants tués.

Un hélicoptère de l’armée du Mali a été aperçu dans le ciel, participant à une opération de ratissage. Et un renfort en troupe provenant de la localité de Douentza plus au sud, a pris la direction de Boni. D’autres présumés jihadistes ont posé des mines pour bloquer l’avancée de véhicules de l’armée. Trois poseurs de mines ont été neutralisés, portant le nombre d’assaillants tués à 13, selon le bilan officiel.

C’est la troisième fois en moins de deux ans que de présumés jihadistes attaquent une position de l’armée malienne dans cette villesituée au centre.

 

RFI

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *