Mali: quatre soldats tués au retour d’une opération contre des jihadistes

L’armée malienne a annoncé avoir mené une attaque contre une base des jihadistes dans le centre. Si au retour de la mission elle a perdu 4 soldats tués par une mine, elle affirme avoir accompli sa mission avec succès.

C’est la première fois que l’armée malienne attaque ce repaire de jihadistes depuis l’annonce officielle le mois dernier d’une opération de sécurisation du centre du Mali. L’intervention militaire s’est déroulée vers la localité de Dialloubé. Les militaires maliens semblaient bien renseignés, probablement avec l’aide de pays amis : des dizaines de soldats mobilisés, l’équipement militaire qu’il faut, notamment un hélicoptère de combat en action selon l’état-major. Sur place, les jihadistes surpris n’auraient pas pu riposter. Une partie a pris la clé des champs, et plus d’une dizaine d’entre eux ont été « neutralisés » selon des sources militaires. Neutralisé veut dire ici « arrêtés » ou « tués ». Selon l’armée, des armes, de munitions, ainsi que des stupéfiants ont été saisis dans la base détruite. Après les opérations, malheureusement, un véhicule de l’armée sur le retour saute sur une mine faisant 4 morts et deux blessés. Selon l’état-major de l’armée, les opérations se poursuivront. L’objectif est clair : dans l’immédiat, assurer la sécurité des populations, ensuite organiser le retour de l’administration de plusieurs localités, et permettre l’organisation de l’élection présidentielle prévue fin juillet prochain.

 

RFI

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *