Mali: Protection des civils dans la ville de Gao, la police malienne et la MINUSMA patrouillent ensemble

Les Casques bleus de la MINUSMA ont mené, le 18 septembre dernier, une patrouille conjointe dans la ville de Gao avec les éléments des forces de sécurité maliennes.

 

Il est 15 heures, lorsque les Casques bleus de la MINUSMA déployés dans la ville de Gao arrivent au Commissariat de Police du 2e arrondissement situé au quartier Djidara, afin d’effectuer une patrouille conjointe de sécurité avec la police malienne. Odile Kantyono, commandante régionale de la police des Nations Unies/UNPOL, fait partie de l’équipe.

 

 

« Rencontrer, échanger avec les populations et bien sûr les conscientiser sur l’importance de s’impliquer dans la gestion de leur propre sécurité est bien ma passion », dit-elle alors qu’elle s’apprête à rencontrer sa collègue, la Commissaire principale Maïmouna Maïga, qui dirige le commissariat de Police du 2e arrondissement de Gao qui est, d’ailleurs, la première et seule femme policière actuellement dans toute la région de Gao.

La patrouille conjointe quitte le Commissariat de police du 2e arrondissement et se dirige vers le quartier Boulgoundié. Odile Kantyono et Maïmouna Maïga sont à bord d’un même véhicule. Portant chacune un masque facial, elles échangent notamment sur l’importance d’accélérer la mise en œuvre du concept de « police de proximité » qui vise à rapprocher la police des populations.

« La mission de sécurisation dans la ville devra durer trois (3) heures », rappelle Odile Kantyono, Contrôleur général de police du Burkina Faso et première femme en charge des forces de police de l’ONU à Gao, Ansongo et Ménaka. « Pendant les patrouilles, nous en profitons pour parler, échanger avec les populations en vue de comprendre leurs préoccupations en matière de sécurité tout en les encourageant à s’approcher davantage des forces de sécurité maliennes, » explique-t-elle après que la patrouille ait effectué quelques arrêts à la rencontre des populations de Château, un des grands quartiers de la ville divisé en 4 secteurs où subsiste une insécurité résiduelle.

L’apparition de la Covid-19 avait un peu ralenti les activités de patrouilles de sécurité, mais selon la Cheffe d’UNPOL « actuellement nous effectuons quotidiennement sept patrouilles dans la ville de Gao ».

L’accompagnement des Forces de sécurité malienne par la MINUSMA ne se limite pas aux patrouilles conjointe. Un support technique et matériel est également fourni par les Casques bleus. Il s’agit de formation ou de réhabilitation et d’équipement d’infrastructures. La réhabilitation en 2019 du Commissariat de Police de Gao en est un exemple. Celle-ci avait été financée par la MINUSMA pour près de 100 millions de francs CFA, à travers la contribution de l’Italie au fonds fiduciaire pour la paix et la sécurité et Mali.

« La réalisation de ce commissariat du 2ème arrondissement est une réponse à l’insécurité résiduelle avec son lot quotidien de vols à mains armées, ou avec effraction et d’enlèvements de véhicule, » avait alors déclaré l’adjoint au Maire, M. Yacouba Mamadou Maiga, lors de la cérémonie de remise de cette structure aux autorités régionales en octobre 2019.

MINUSMA

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *