Mali: les casques bleus à Kidal pour établir la zone de sécurité

L’ONU a commencé à se déployer autour de la ville de Kidal, dans le nord du Mali. Une décision prise pour éviter la propagation de combats qui ont encore fait plusieurs morts lundi 17 août à quelque 120 km de là, entre deux groupes armés rivaux.

Mali: les casques bleus à Kidal pour établir la zone de sécurité

Comme prévu, les casques bleus de l’ONU ont commencé ce mardi par se déployer à 20 km à la ronde de Kidal pour établir la zone de sécurité. « Tout se déroule normalement, pas de difficultés », explique un responsable de la mission de l’ONU contacté par téléphone.

Vingt-quatre heures après la prise de localité de Anéfis, située à une centaine de kilomètres plus au sud de Kidal, par les combattants de la plateforme, des groupes armés pro-gouvernement malien, le calme règne, selon deux témoins interrogés séparément. Et comme s’ils voulaient effacer toute trace des rebelles, les nouveaux maîtres de la ville font flotter le drapeau national.

Un peu plus au nord, à el-Gerer, autre localité où les belligérants se sont affrontés les 72 dernières heures, c’est également le calme, mais un climat de tension est perceptible sur place, selon une source étrangère qui craint de nouveaux affrontements.

A Bamako, des officiels se disent en privé plutôt gênés par la violation du cessez-le-feu par leurs alliés. On rappelle volontiers que très récemment le président malien IBK a encore longuement reçu les responsables de la rébellion pour réaffirmer sa volonté de respecter ses engagements.

 

Source: RFI

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.