Mali : Le djihadiste algérien d’AQMI Abou Ammar al Jazairi tué par l’armée française

L’opération Barkane se poursuit au Mali. L’État-major des armées françaises a annoncé, depuis Paris (France), ce 7 mars, à travers un communiqué de presse, la «neutralisation de Yahia Djouadi, haut cadre historique d’Al Qaïda au Maghreb islamique (AQMI)».
Les détails de cette opération sont ainsi livrés dans le document parcouru par Seneweb. «Dans la nuit du 25 au 26 février 2022, la force Barkhane a conduit une opération visant un haut cadre historique d’AQMI à environ 100 km au nord de Tombouctou, au Mali. Cette opération a conduit à la neutralisation du djihadiste algérien Yahia Djouadi, alias Abou Ammar al Jazairi », informe l’armée française.
 
Elle soutient qu’après l’avoir localisé dans une zone connue pour être un refuge des groupes appartenant à AQMI, puis formellement identifié, «il a été neutralisé par une intervention au sol, appuyée par un hélicoptère d’attaque et deux drones français ». «Cette opération a également conduit à la destruction de munitions et à la saisie d’armement », signale-t-elle.
 
Quid des conséquences de cette neutralisation ? Sur le plan militaire, indique-t-on dans le document, elle «conforte la stratégie militaire mise en œuvre par la force Barkhane, qui a débuté sa ré-articulation hors du Mali mais poursuit les opérations de lutte contre les groupes armés terroristes et leurs principaux responsables».
 
«La neutralisation de ce cadre historique permet d’affaiblir le réseau AQMI en le privant d’un relais majeur au nord du Mali. Elle marque l’isolement de ce mouvement terroriste et de son émir, Iyad ag Ghali, qui voit la disparition de toutes les figures expérimentées de son entourage », assurent les Français.
Source: seneweb
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.