Mali: la CEDEAO exige la nomination d’un président et d’un Premier ministre civils avant la levée des sanctions

Lors du mini sommet extraordinaire de la Cédéao sur le Mali qui s’est déroulé ce mardi 15 septembre à Accra, les 9 chefs d’État présents ont exigé que la junte nomme un président et un Premier ministre civils avant la levée des sanctions.

Le médiateur de la Cédéao, Goodluck Jonhatan se rendra à nouveau à Bamako la semaine prochaine.

RFI

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *