Mali: exigence de transparence autour du fonds d’un montant de plus 3 milliards de FCFA apporté par les populations aux forces armées

soumeylou boubeye maiga ministre defense anciens combattants biographie cv

Les fonds d’un montant de 3 milliards 27 millions de FCFA, apportés par les populations aux forces armées maliennes dans le cadre du financement des opérations de reconquête des régions du Nord du Mali, seront placés sous l’autorité du ministère malien de la Défense, pour renforcer l’exigence de transparence dans son utilisation, a-t-on appris mercredi de sources officielles.

Le conseil des ministres, réuni mercredi en session ordinaire sous la présidence du président malien Ibrahim Boubacar Kéita, a examiné une communication relative au schéma envisagé pour l’utilisation du fonds de concours des populations aux forces armées du pays.

Dans le cadre du financement des opérations de reconquête des Régions du Nord du pays, les populations ont apporté des contributions de solidarité avec les Forces armées maliennes. Un compte bancaire intitulé « Appui aux Forces Armées » a été ouvert à la Banque de développement du Mali (BDM SA) pour la domiciliation dudit fonds.

De l’ouverture de ce compte à la date d’élaboration du collectif budgétaire 2013, un montant de « 3 milliards 27 millions de Francs CFA a été enregistré. Ce montant a fait l’objet d’une inscription dans la loi des Finances rectificative 2013″, selon le communiqué du conseil des ministres.

Ce fonds est destiné au « renforcement des capacités opérationnelles des forces de défense et de sécurité, et aux besoins prioritaires en véhicules de commandement, camions et autres matériels roulants évalués à 3 milliards 442 millions de francs CFA », indiquent les autorités maliennes.

Le gouvernement malien précise qu’au regard du caractère « exceptionnel de ces ressources et de la nécessité de renforcer l’exigence de transparence dans son utilisation, il est suggéré de placer sous l’autorité du ministre chargé de la Défense, la Commission de passation de marché élargie aux représentants de la Présidence de la République, de la Primature, du Ministère de la Sécurité et du Ministère en charge des Finances ».

Le processus d’acquisition des équipements et leur livraison se dérouleront sous l’égide de la Commission, et les paiements seront faits sur la base de la justification des livraisons faites, matérialisées par les procès-verbaux de réception, soulignent les autorités maliennes, ajoutant que la remise des véhicules aux forces de défense et de sécurité se fera en présence des représentants de la société civile.

L’effectivité des dépenses fera l’objet d’un audit par le Contrôle général des Services publics et le Bureau du Vérificateur général, ont affirmé les autorités nationales.

Source: Agence de presse Xinhua
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *