Mali : 50 soldats estoniens rejoignent l’opération française Barkhane

Tallinn – Une cinquantaine de soldats estoniens partiront fin mai ou début juin pour le Mali afin d’y rejoindre les militaires français de l’opération antijihadiste Barkhane, selon une source militaire estonienne.

C’est la première fois que des soldats étrangers participeront directement à cette opération française. Des militaires d’une trentaine de pays, dont des Allemands, des Néerlandais, des Suisses et des Suédois, sont allés au Mali, mais dans le cadre de la mission onusienne Minusma.

L’unité estonienne comprendra 36 soldats d’infanterie, des traducteurs ainsi qu’une équipe de soutien de six personnes, a expliqué le colonel Aron Kalmus, le chef du département des opérations des forces armées estoniennes, à l’agence de presse BNS. Ils auront à leur disposition cinq transports de troupes blindés Pasi XA-188, de fabrication finlandaise.

La décision du gouvernement estonien d’envoyer des soldats au Mali avait été annoncée en mars. Le parlement de Tallinn l’a confirmée mercredi : 69 députés ont voté pour et deux contre.

Les Estoniens seront déployés sur une base militaire proche de la ville de Gao, dans le nord du Mali. Leur principale tâche consistera à protéger cette base et à patrouiller à Gao et dans les environs.

En 2014, l’Estonie, qui est membre de l’Otan et de l’UE, avait envoyé 50 soldats en Centrafrique dans le cadre de la mission militaire européenne.

Les dirigeants de Tallinn se félicitent de la coopération militaire avec la France. Le 3 mai dernier, quatre Mirage 2000-5 français ont entamé une mission de protection du ciel des trois Pays baltes (Estonie, Lituanie, Lettonie), dans le cadre de l’opération “police de l’air” de l’Otan. Ils sont pour la première fois stationnés en Estonie, sur la base aérienne d’Amari, où ils ont remplacé des chasseurs italiens.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *