Mali: 3 morts dans l’attaque d’un péage

Trois civils maliens ont été tués au cours de la nuit dernière près de Bamako par des assaillants lourdement armés qui ont braqué un poste de péage, a-t-on appris mardi de sources de sécurité.

poste-peage-controle-entre-ville-bamako-frontiere-barriere

Cette attaque contre le poste de péage de Sanankoroba, à 30 km de la capitale, apparait de nature criminelle, mais un mobile djihadiste n’est pas exclu, selon les premiers éléments de l’enquête. Le poste de péage a été visé par une “attaque à main armée”, dont les auteurs n’ont pas été identifiés, avec pour “bilan trois civils tués”, a annoncé dans un communiqué tard dans la nuit le ministère de la Sécurité et de la Protection civile. L’attaque a été confirmée par une source policière, précisant que les assaillants ont crié “Allah akbar (Dieu est le plus grand)” avant de s’enfuir. Mais cette source a estimé qu’il s’agissait d’une “manière de brouiller les pistes” en faisant croire à une opération d’un groupe djihadiste.

“La caisse du poste de péage contenant plusieurs millions de FCFA (des milliers d’euros) a été emportée par les assaillants”, a souligné cette source. Un proche d’une des victimes, Oumar Diop, s’est demandé “où étaient passés les gendarmes qui sont censés sécuriser le poste et le personnel”, dans une déclaration à l’AFP.
Le nord du Mali est tombé en mars-avril 2012 sous la coupe de groupes djihadistes liés à Al-Qaïda. Ces groupes en ont été en grande partie chassés à la suite du lancement en 2013, à l’initiative de la France, d’une intervention militaire internationale, qui se poursuit actuellement. Mais des zones entières échappent encore au contrôle des forces maliennes et étrangères, malgré la signature en mai-juin 2015 d’un accord de paix censé isoler définitivement les djihadistes. Longtemps concentrées dans le Nord, les attaques djihadistes se sont étendues à partir de 2015 vers le centre, puis le sud du pays, y compris à Bamako.

Source : lefigaro

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *