Mali : 12 terroristes tués dans des frappes militaires (Dirpa)

Douze terroristes ont été tués et sept autres blessés dans des frappes aériennes des Forces armées maliennes (FAMa) effectuées au centre du pays, a indiqué, vendredi soir, un communiqué de la Direction de l’information et des relations extérieures des armées (Dirpa).

Les frappes qui ont eu lieu dans la nuit de mercredi à jeudi, ont ciblé « une rencontre de planification d’attaques par les terroristes des Katiba-Serma et Ansaroul Al islam » dans le secteur de Yirma (Mondoro/Douentza), renseigne le communiqué, précisant que les victimes sont des éléments des Groupes armés terroristes (GAT).

Vendredi, de nouvelles frappes ont visé un « important dépôt logistique » des GAT entre les localités de Niasso-Sebé et Sossobé-Togoro, contribuant « à anéantir les espoirs et les plans funestes des terroristes et de leurs soutiens », souligne la Dirpa.

Malgré la montée en puissance des FAMa, saluée dans le communiqué de la Dirpa, cinq soldats maliens ont été tués lundi dernier dans l’explosion d’une mine artisanale au centre du pays.

La veille, onze soldats maliens avaient été tués et une dizaine d’autres blessés dans une attaque ayant visé le camp de l’armée de terre à Sévaré (Mopti), au centre du pays. Onze terroristes ont été tués dans un premier temps lors de cette attaque, mais, de sources militaires, les FAMa ont tué une trentaine d’éléments des GAT, suite à une contre-offensive aérienne de l’armée malienne.

Depuis 2012, le Mali est en proie à des insurrections indépendantistes, des incursions djihadistes et des violences intercommunautaires ayant fait des milliers de morts et des centaines de milliers de déplacés.

Source: Xinhua
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.