Malgré une intervention militaire: Le village de Farabougou n’est toujours pas sorti de l’étreinte djihadiste

Les groupes terroristes maintiennent toujours leur blocus et campent à trois kilomètres de Farabougou. En plus de ce village, les assaillants étendent leur emprise sur d’autres localités de la commune.

 

De nombreux militaires ont été héliportés à Farabougou, entre mercredi et hier dimanche, pour sécuriser la population et traquer les groupes terroristes qui assiègent le village. Le 1er vice-président de la transition, Colonel Assimi Goita, non moins Commandant des forces spéciales, a effectué un déplacement dans la zone pour rassurer la population locale.

Si cette dernière est rassurée par la présence militaire, elle n’est toujours pas tirée d’affaire. Les groupes terroristes continuent à maintenir le blocus et campent entre trois à quatre kilomètres du village.

Les habitants de Farabougou, qui sont des agriculteurs pour la plupart, ne parviennent toujours à aller dans leurs champs.  » Nous ne pouvons pas aller en dehors du village. Les hommes armés sont derrière le lac et occupent nos champs  » nous confie l’un des ressortissants de la localité. En plus de Farabougou, d’autres localités de la commune sont sous l’emprise des groupes terroristes. Il s’agit de Bourouko, Tinèwèle, Biguiwèrè, Namarawèrè et N’Dywèrè. Selon des sources locales, de nombreux habitants de ces localités ont évacué leurs villages, fuyant ainsi les exactions des assaillants. Bien que des raids ont été signalés dans la zone, au cours du weekend dernier, force est de constater que la menace terroriste est toujours réelle.

A. DIARRA

Source : l’Indépendant

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *