Lutte contre le terrorisme : Les membres du G5 du Sahel et la France unissent leurs efforts

Les chefs d’Etat-major des armées des pays membres du G5 (du Burkina Faso, du Mali, de la Mauritanie, du Niger et du Tchad) se sont réunis à Ouagadougou pour parler de coopération dans la lutte contre le terrorisme dans la sous-région sahélienne. C’est dans le cadre de la 4e réunion des chefs d’Etat-major des pays membres et de la France qui a eu lieu le 4 novembre à Ouagadougou.

reunion conference sommet chef etat major armee sous region sahelienne france g5 Les pays membres du G5 veulent unir leurs forces contre les groupes terroristes. A Ouagadougou, les chefs d’Etat-major de ces pays se sont réunis pour élaborer des stratégies afin de lutter contre le terrorisme. Selon le chef d’Etat-major général des armées du Burkina, le général Zagré Pingrénoma, « l’heure est à la poursuite de la mobilisation en faisant front commun pour neutraliser définitivement ce groupe maléfique dont les métastases se propagent en se jouant des frontières ».

Les travaux des chefs d’Etat-major des pays membres ont donc porté sur la coopération bilatérale et multilatérale. Ils ont également échangé sur l’appui de leurs partenaires stratégiques dans la lutte contre le terrorisme et la criminalité transfrontalière. Ils sont conscients que la lutte contre les groupes terroristes passe par une union de leurs forces. C’est pourquoi, ils ont signé une Charte de fonctionnement du Partenariat militaire de coopération transfrontalière (PMCT) des forces armées des pays du G5.

Selon le Chef d’Etat-major général des armées du Burkina Faso, cette charte les engage à « mettre des dispositifs permanents de coordination des frontières et d’organisation d’opérations conjointes transfrontalières. Elle nous engage aussi à partager des informations et renseignements qui peuvent avoir un intérêt dans le cadre de la lutte contre le terrorisme dans notre région ».
Les chefs d’Etat-major du Burkina, de la Mauritanie, du Mali, du Niger et du Tchad manifestent ainsi leur engagement à unir leurs efforts pour répondre aux défis sécuritaires liés à la menace des groupes armés terroristes. La France a été aussi représentée à cette rencontre en sa qualité de partenaire stratégique.

Le G5 du Sahel a été créé lors du sommet de Nouakchott, en février 2014. C’est un cadre institutionnel de coordination et de suivi de la coopération en matière de défense entre les pays membres et leur partenaire stratégique qui est la France. Il vise au partage d’expérience entre les pays membres en matière de lutte contre le terrorisme, le grand banditisme et la criminalité transfrontalière.

Judicaël Gaël Lompo

source : Lefaso.net

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *