LUTTE CONTRE LE TERRORISME AU SAHEL L’Ecole de guerre du Nigéria au Mali pour s’imprégner de l’expérience malienne dans la lutte contre le terrorisme

Une forte délégation (42 officiers, 4 officiers Généraux et 3 Colonels du corps de l’encadrement ainsi que 38 officiers supérieurs stagiaires, dont un du Congo Brazzaville) de la 3e promotion de l’Ecole de guerre de l’Armée de terre du Nigeria vient de séjourner au Mali (29 juillet-04 août 2019) pour s’imprégner de l’expérience malienne en matière de gestion participative et inclusive de la sécurité, de défense et de développement. En fin de séjour et conduite par le Commandant de l’école, le Général de division Ufotie Charles, elle a été reçue en audience par le président Ibrahim Boubacar Kéita le samedi 03 août 2019.

 

«La coopération militaire, facteur clé de la sécurité sous-régionale» est le thème de ce voyage d’étude de l’Ecole de guerre de l’Armée de terre du Nigeria. «Nous sommes venus au Mali pour voir comment ce pays a fait face à cette situation (terrorisme) pour pouvoir également appliquer la même chose au Nigeria»,  a déclaré à la presse le Général de division Ufotie Charles, chef de la délégation militaire nigériane.

Le président Ibrahim Boubacar Kéita a rappelé aux visiteurs que cette situation d’insécurité au Mali et dans le Sahel «demande beaucoup de créativité, d’imagination, de résilience…». «Chaque fois que vous oubliez que nous sommes en guerre vous vous exposerez car le Sahel est devenu un lieu de passage de ces forces déversées vers le sud…», a averti le chef de l’Etat malien.

«Nous avons à faire à un ennemi qui appartient à une nébuleuse internationale ; qui vit de trafics de drogue et d’êtres humains ; qui a des ressources inépuisables pour s’équiper en armes légères et lourdes comme nos armées… Un ennemi qui n’a aucune de nos valeurs, qui n’a aucun respect pour la vie humaine…», a souligné le président Kéita.

Ce qui, a poursuivi IBK, a rendu «la coopération entre nos pays essentielle. Il faut que nous échangions en matière stratégique, en matière de renseignements au quotidien».

«Aujourd’hui, nous devons partager les concepts, les modes opératoires pour que l’opérationnalité soit possible et rapide entre nos éléments en cas de besoin. Aucun pays, aujourd’hui, ne peut être tout seul car nos destins sont liés», a conclu le président de la République.

«Le choix de l’étude sur le Mali est important puisque, vue la gestion de la crise multidimensionnelle par nos plus hautes autorités depuis 2012 au niveau national, sous-régional et international, les actions stratégiques de sortie de crise politique et militaire ont démontré l’importance d’une stratégie collective face à la menace terroriste», a pour sa part déclaré le chef d’Etat Major général adjoint des armées du Mali, le Général Abdrahamane Baby.

Les élèves de la 3e promotion de l’Ecole de guerre de l’armée de terre du Nigeria ont offert des cadeaux symboliques au président IBK «en signe de reconnaissance à son leadership» et à la qualité de leur séjour réussi au Mali depuis le 29 juillet 2019.

Moussa Bolly

Source : Le Matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *