Lutte antiterroriste à Bamako : Des suspects interpellés à la gare routière de Nour Transport

Panique au quartier Sogoniko de Bamako ce matin. Ces hommes en uniformes ont effectué une opération au sein de la compagnie Nour Transport. Tous les accès ont été bouclés. Les détails avec Mohamed Salaha

Les forces de l’ordre ont fait une décente musclée ce matin à la gare routière de Nour Transport, au quartier de Sogoninko, en commune VI de Bamako, créant une panique au sein de la compagnie et dans les alentours. La quasi-totalité des voies qui mènent à l’escale « Nour » ont été bouclées. Selon nos informations c’est la gendarmerie qui a mené l’opération secrète dans le quartier Sogoninko, en face du logement administratif du directeur général de la sécurité d’etat, le général Moussa Diawara, du côté Est, de l’autogare.
D’ailleurs l’opération s’est déroulée à quelques mètres en face de son quartier général ultra sécurisé. Les forces de l’ordre seraient à la recherche de suspects dans la zone de l’opération.

Joint au téléphone, un responsable de l’administration de la compagnie Nour Transport se confie à MaliMag. « Ce matin très tôt, les forces de l’ordre ont envahi notre gare. Ils ont fait la même chose il y’a quelques jours à l’autogare. Ils sont rentrés dans notre gare, à la recherche de voleurs, de bandits ou de suspects dans le cadre de la sécurisation du secteur. Mais ils n’ont rien trouvé, ils se sont retirés », témoigne notre source. Il ajoute « aucun terroriste ne travaille avec nous ».
Deux employés de la compagnie qui dormaient profondément ont été interpellés puis relâchés plus tard, ajoute la même source.

Un de nos confrères de Renouveau qui était sur place confirme l’interpellation de « plusieurs personnes embarquées » dans les voitures des forces de l’ordre.
Selon une autre source, les pandores seraient à la recherche de jihadistes, ainsi que des armes de tous calibres. Mais pour le moment aucune source officielle ne donne des détails sur l’intervention de la gendarmerie dans l’enceinte de Nour Transport.

Joint au téléphone une source sécuritaire ajoute « une mission de vérification est en cours ». Selon lui, impossible de donner des détails sur l’opération menée ce matin au sein de la gare routière de Nour Transport car « le rapport de la mission n’a pas été encore établi ».

EchosMedias

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *