L’union européenne au Mali : L’ambassadeur Richard Zink fait le bilan des actions

L’appui de l’Union européenne (UE) au Mali en 2013 a atteint environ 200 milliards F CFA dans les domaines de l’humanitaire, la sécurité, la coopération, le développement et l’engagement des Etats membres. Cette information a été révélée par l’ambassadeur de la délégation de l’UE à Bamako, Richard Zink, à la faveur d’une conférence de presse organisée le 28 janvier au siège d l’UE.

 

Richard Zink ambassadeur Union européenne ue

L’ambassadeur de la délégation de l’UE au Mali a déclaré hier face à la presse que l’action de l’UE au Mali a connu une diversité importante en 2013, couvrant les domaines politique, de sécurité, de développement et humanitaire. L’appui de l’UE au Mali en 2013 a atteint environ 200 milliards F CFA.

 

 

Sur le plan humanitaire, l’aide se chiffre à environ 50,5 milliards FCFA permettant de financer plusieurs programmes comme le retour à l’école ou des initiatives en matière de santé ou d’aide alimentaire et nutritionnelle.

 

 

Dans le domaine politique, l’UE a appuyé le processus électoral à hauteur de 11 milliards de F CFA. Elle est également cosignataire de l’accord de Ouaga, qui a permis l’organisation des élections. Du point de vue sécuritaire, il y a l’action de l’EUTM avec près de 450 militaires déployés pour former 4 bataillons maliens. Le 4e est en cours.

 

 

Sur le plan développement, le conférencier a noté que la conférence des donateurs de Bruxelles a permis  de totaliser des promesses d’appui pour le Mali par l’ensemble de la communauté internationale. En termes d’appui budgétaire, il y a eu un décaissement en 2 tranches  d’environ 60 milliards de F CFA et d’environ 20 milliards de F CFA.

 

 

L’UE a également soutenu les autorités et services sociaux de base dans les régions du Nord et favorisé leur retour. Autres projets non spécifiquement liés à la crise : la livraison de 2500 hectares de périmètres irrigués à l’Office du Niger, le lancement du projet d’eau potable de Kabala pour 1 million de Bamakois à l’horizon 2018.

 

 

Selon le conférencier, cette approche diversifiée va se poursuivre et même se développer en 2014. Il a mis l’accent sur la reprise des travaux de la route Goma Coura-Tombouctou et de la route reliant Tominian à la frontière ; une nouvelle tranche de 65 milliards de F CFA d’aide budgétaire est également programmée, la réunion de suivi de la conférence des donateurs de Bruxelles le 5 février, la programmation du 11e Fed.

 

Ben Dao 

 

SOURCE: Canard Déchainé
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *