L’imam Dicko lors du 26ème forum de la presse : ”Aucun article de ce projet n’entrave les principes de l’Islam encore moins les valeurs sociétales”

Mahmoud Dicko, président du Haut Conseil Islamique du Mali (HCIM), invité du 26ème forum de la Presse, tenu le mardi dernier à la Maison de la Presse.De retour d’une mission de bons offices, a mis toute la lumière sur la volonté des dignitaires de Kidal à accueillir l’administration malienne.

revision constitutionnelle referendum plateforme ante an banna palais koulouba mahmoud dicko cherif ousmane madani haidara ibk ibrahim boubacar keita

Au cours du débat, l’imam dira après un entretien franc avec ceux-ci, au-delà de leur volonté d’accueillir l’administration malienne à bras ouverts à Kidal, la mission aurait constaté qu’aucun dignitaire n’a prononcé le mot ”Azawad”.

Selon lui, le retour de l’administration à Kidal, le septentrion de l’Etat malien est attendu à bras ouverts par les dignitaires de la localité.L’imam Mahmoud Dicko, s’est prononcé sur la position des religieux à la révision constitutionnelle, discours tenu lors d’une conférence de presse tenueà la grande mosquée.

Un des points essentiels discutés au cours de ce  26ème Forum de la Presse, initié par la Maison de la Presse.Les hautes autorités du pays, dans la quête d’une solution idoineà la crise sécuritaire qui persiste dans le nord du pays, ont constamment privilégié le dialogue. Il est à savoir que face aux multiples difficultés rencontrées dans le retour de l’administration malienne dans la 8ème région, elles ont éprouvé un nouveau type de dialogue avec les dignitaires de Kidal afin que la mise en œuvre efficiente de l’accord pour la paix et la réconciliation, issu du processus d’Alger soit une réalité.

Ladite démarche a été initiée par le Premier ministre, Abdoulaye Idrissa Maïga, sous forme de mission de bons offices. A cet effet, la mission destinée à la ville de Kidal avait en tête l’imam Mahamoud Dicko, accompagné de sages afin de négocier avec les ”maîtres” de Kidal pour une sortie de crise définitive. Interrogé sur le retour de Kidal, l’imam Dicko dira que tel était l’objectif de la mission de bons offices dans cette région. Selon lui, à travers l’assemblée générale tenue avec les leaders religieux, les chefs de tribus et de fractions, la mission a été rassurée de la bonne volonté de ceux-ci d’accueillir à bras ouverts l’administration malienne à Kidal.” Walahi ! Dicko tu peux amener avec toi tout le Mali ici à Kidal si tu veux, nous n’avons aucun problème ” a-t-il affirmé comme réponse de ses interlocuteurs.

Il dira qu’il leur a demandé de formulerdes recommandations dans un document à soumettre à l’Etat qui l’appréciera pour en dégager les limites d’applicabilité. La révision constitutionnelle en phase avec les principes de l’Islam !, inscrit comme un autre point du forum, l’imam Dicko, dira que ce projet n’entrave aucunement les principes de l’Islam encore moins nos valeurs sociétales. ” Aucun article de ce projet n’entrave les principes de l’Islam encore moins les valeurs sociétales ” a-t-il affirmé.Selon lui, face à la position des deux camps sur le sujet de la révision de la constitution, le HCIM ne s’en mêle pas, il pense que cela est un droit consacré par la démocratie. ” Tant que la stabilité du pays n’est pas menacée, le HCIM doit respecter le jeu démocratique qui est normal dans une République ” a-t-il indiqué.

Aissétou Cissé

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *