Liberté pour le chroniqueur malien Ras Bath

Après quatre jours passés en détention et des manifestations qui ont fait un mort, Ras Bath est remis en liberté mais sous conditions. Un de ses avocats défend la pertinence de ses propos et son modèle pour la jeunesse.

marche foule protestation manifestation liberation mohamed youssouf bathil rasbat jugement tribunal audience agent securite police armee soldat gendarme garde nationale malienne

Le célèbre chroniqueur Mohamed Youssouf Bathily a été remis en liberté après quatre jours passés en détention et de violentes manifestations pour exiger cette libération. Des manifestations dans lesquelles au moins une personne a été tuée et suite auxquelles les réseaux sociaux ont été bloqués. Mohamed Youssouf Bathily a été interpellé après de durs échanges verbaux avec un prédicateur.

Rompre avec les tabous

Tout a commencé quand le chroniqueur a dénoncé certaines émissions publicitaires de leaders religieux musulmans. Publicité pour des produits supposés procurer la virilité à certains hommes dans le besoin ou donner la chance aux commerçants ou aux candidats à divers concours. Une dérive selon Youssouf Bathily. Mais cela lui aurait attiré les hostilités d’un prédicateur dans ce pays à majorité musulmane. Quelle a été donc la suite?

Ecoutez Maître Abdourahamane Touré, un des avocats de Mohamed Youssouf Bathily!D’après Maliweb.net, un site d’information en ligne, la libération du chroniqueur serait le résultat d’une intervention du Haut conseil islamique du Mali auprès du chef de l’Etat malien Ibrahim Boubacar Keita.

 

Source: dw

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.