Libération de 10 otages par la CMA : Un acte hautement patriotique de Mme Seck Oumou Sall

Le patriotisme ne consiste pas à faire des sorties très médiatisées, mais plutôt à poser des actes hautement significatifs qui sauvent des vies surtout lorsqu’il s’agit de ses compatriotes. C’est cela qu’a compris l’humble maire de la commune urbaine de Goundam, Mme Seck Oumou Sall, Présidente de l’Association Trait d’Union, la semaine dernière en réussissant la libération de 10 otages des mains de la coordination des mouvements de l’Azawad (CMA).

 Mme Seck Oumou Sall maire  Goundam

Face à la recrudescence de la violence et des attaques répétitives des éléments de la CMA dans le cercle de Goundam et dans la région de Tombouctou, Mme Seck Oumou s’est vue interpellée, car éprise de paix, de justice et surtout de réconciliation et de cohésion sociale. Consciente que dans cette phase où se trouve notre pays, toute action compte pour faire revenir la paix et la cohésion sociale. Ainsi, après l’enlèvement de 10 personnes dans l’arrondissement de Bintagoungou dans le cercle de Goundam, elle ne pouvait rester les bras croisés. Elle a initié une mission humanitaire avec comme seul objectif, la libération des otages aux mains de la CMA. Pour ce faire, elle avait une stratégie qui consistait à faire jouer les valeurs multiséculaires et millénaires qui caractérisent notre pays, et auxquelles aucune ethnie ne peut rester insensible. Il s’agit des liens de parenté et de cousinage à plaisanterie qui ont toujours fait la grandeur de notre peuple. Pour la cause, elle a été rejointe par le Président de l’Association Ginna Dogon, Mamadou Togo, et Amadou Tékété de la société civile. La mission appuyée par la Minusma, s’est rendue à Ber, localité où sont détenus les otages pour rencontrer les responsables de la CMA.

Ces derniers, comme pour réaffirmer l’unité et la fraternité qui ont toujours caractérisé les populations maliennes, et notamment dans le septentrion, n’ont pas résisté à la démarche de leurs parents et cousins. Ils ont tout de suite libéré les otages sans conditions. Ainsi, la délégation a pu récupérer les otages, qu’elle a rendus à leurs proches dans le cercle de Goundam.

Cette action hautement patriotique de Mme Seck et des autres membres de la délégation restera à jamais inscrite dans les annales de l’histoire de notre pays.

A noter que Mme Seck Oumou Sall est l’exemple type du brassage ethnique et culturel qui fonde notre grand peuple. Elle est touareg de part sa mère et sonrhaï de père. Donc un vrai trait d’union entre les ethnies et les cultures du nord du Mali. Elle est d’ailleurs à la tête d’une association du même nom ‘’Trait d’Union’’, qui défend et fait la promotion de la paix et du brassage ethnique au Mali. Oumou Sall est une fervente combattante, qui s’est toujours battue à son corps défendant sur tous les fronts pour le retour de la paix et la cohésion sociale. Mais surtout pour le caractère laïc et indivisible du Mali, dans l’humilité et la discrétion qui la caractérisent. Elle mérite le djandjo et les honneurs de la République. Même si, elle n’a jamais en une décoration officielle au Mali, son mérite a toujours été reconnu par l’Ambassade des USA  à Bamako, la Fondation Malamine Koné et les Danois. Comme quoi nul n’est prophète chez soi. Chapeau, Madame le Maire. Vive la paix et la cohésion sociale.

Harber MAIGA

 Source: Le Prétoire
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.