L’état-major français salue la «montée en puissance de l’armée malienne»

operation Barkhane serval force special francaise militaire soldat nord mali kidal gao tombouctou La situation sécuritaire est-elle en train de se dégrader au Mali ? En tout cas les opérations se multiplient, comme chaque année avant la saison des pluies. La semaine dernière, des rumeurs faisaient état d’une opération des forces spéciales françaises dans l’entourage d’un chef jihadiste dans la région de Kidal. Cette semaine, à l’ouest de Tessalit, trois soldats français sont morts dans l’explosion d’une mine ou d’une bombe artisanale. Dans la nuit de mardi à mercredi, l’armée malienne a repoussé une attaque dans le centre du Mali qui serait cette fois l’oeuvre de jihadistes présumés du Front de Libération du Macina (FLM). Le colonel Jaron, porte-parole de l’état-major à Paris, note d’ailleurs que l’armée malienne est de plus en plus autonome, et laisse entendre que l’armée française fait payer un lourd tribut aux mouvements jihadistes.

Notre adversaire prend des coups. Maintenant, pour des raisons de discrétion, nous menons un certain nombre d’opérations dont on n’informe pas en permanence les médias. Au cours de l’année 2015, plus d’une centaine de terroristes ont été mis hors de combat. Soit tués, soit remis aux autorités des pays partenaires. Concernant les forces maliennes, hier soir encore, un camp Fama [Forces armées du Mali] a été attaqué dans la zone du Gourma, au sud du fleuve Niger. Cette attaque a été repoussée. Je comprends que l’un des terroristes aurait été tué, les autres assaillants capturés. La semaine dernière, une source sécuritaire malienne a fait état de l’arrestation de sept à dix jihadistes entre le Mali et la Mauritanie, dans la région de Ouagadou. Fin mars, l’arrestation d’un chef jihadiste important, le plus important chef jihadiste présumé du Sud-Mali, qui aurait commandité les attaques portées en Côte d’Ivoire, à Grand-Bassam. Donc on voit bien que cette montée en puissance des forces maliennes est aujourd’hui une réalité.
Source : RFI
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *