Les forces étrangères, battez-vous ou partez

Pour la énième fois, la force Barkhane et la Minusma désormais considérées comme des forces d’occupation par le commun des Maliens ont été décriées au cours d’une manifestation pacifique à Sévaré, Mopti. Cette manifestation a été largement commentée par les réseaux sociaux où les facebookeurs s’interrogent sur la raison d’être des 4 500 éléments de Barkhane et des 13 000 de la Minusma au Mali. Face à la recrudescence des attaques terroristes, beaucoup n’hésitent plus à interpeler les autorités à explorer la piste russe pour nous débarrasser de ces narcoterroristes.

Mr SIDIBE : Je suis parfaitement d’accord avec la population de Sévaré pour le départ de toutes les forces étrangères sur le sol malien. Elles ne sont pas là pour le Mali, mais plutôt pour affaiblir l’armée malienne. Elles sont à la base de tout ce que nous subissons aujourd’hui. Vive l’armée malienne et tout le Mali derrière son armée et à bas les forces étrangères !

Ibrahima KONE : Si nous refusons d’admettre que ce sont les Occidentaux qui sont derrière ces attaques. Mais c’est ça la réalité, nos premiers responsables ne veulent même pas entendre ça, d’ailleurs eux même sont des Occidentaux parmi nous. Sinon, partout s’ils disent à leurs amis occidentaux que ‘’Messieurs vous nous aviez dit que vous allez nous aider, mais le paradoxe est qu’il y a plus de morts quand vous y êtes que quand vous n’y étiez pas’’, la donne va forcément changer. Donc, il y a quelque qui ne va pas, foutez le camp !

Kassin 2019 : Le laxisme et la grande naïveté d’un peuple se paient cash !
Un pays en guerre élit un voleur à sa tête et espère gagner cette guerre par Inshallah.
IBK est venu pour lui-même et sa famille et il a volé plus de 2 000 milliards, depuis septembre 2013. Il a fait miroiter un financement chinois de 5000 milliards que personne n’a vu au Mali. Il a fait miroiter 200 000 emplois que personne n’a vu au Mali. Pendant ce temps, il a acheté un avion pour lui, à 25 milliards, acheté des engrais frelatés à 40 milliards, des faux contrats d’équipement avec Sidy Mohamed Kagnassy pour 122 milliards, des tracteurs frelatés pour 10 milliards, rénover sa propre maison de Sébénicoro pour 20 milliards, un pavillon présidentiel à l’aéroport Bamako Sénou pour 10 milliards, des voyages inutiles partout pour des dizaines de milliards, etc. C’est cet argent gaspillé qui devrait servir à construire des routes à donner de l’électricité aux Maliens et à reconstruire une vraie armée.

L’historien : Dans le sahel centre-occidental, après le Mali et le Niger, le Burkina Faso se trouve désormais en première ligne face à des jihadistes-GAT (Groupes armés terroristes).
La stratégie de ces derniers semble être de couper les villes de la brousse en jouant sur les fractures ethno-tribales. Tout en se plaçant à la confluence d’anciennes et mouvantes alliances rafraichies par de modernes apparentements. Face à eux, les 4500 hommes de la force Barkhane, les 13 000 Casques bleus déployés au Mali et les fantômes de la force africaine G5 Sahel paraissent impuissants. Et, s’ils le sont, c’est parce que, coupés des réalités, leurs donneurs d’ordre appliquent des grilles d’analyse inadaptées.

Bonbero : Bonjour chers lecteurs. C’est vraiment triste de voir nos frères mourir comme des mouches ! Je pointe du doigt, la France face à tout ce que nous vivons aujourd’hui. Essayez d’analyser les choses : Depuis que la France a amené le MNLA dans ses valises elle a rendu la vie impossible à nos militaires, jusqu’à choisir les armes qui doivent aller a Kidal par nos FAMAS, depuis l’arrivée de Barkhane à Gossi, la situation s’est empirée au lieu de s’améliorer ;
-La France joue toujours sur le moral de nos troupes, si vous vous rappelez bien, elle nous a arraché la victoire qu’on a eue a Rharous face aux terroristes ;
-Maintenant, toujours pour saper le moral de nos troupes, elle qui a les moyens aériens et qui plaide pour le G5 Sahel n’est pas parvenue à les aider. Nous devons demander le départ des troupes françaises et celui du président de la république qui aurait dû nous acheter des avions de combat.

Thahirou KONE : La situation du Mali actuel nous interpelle tous. Donc, n’ayons pas honte d’aller voir nos anciens amis les Russes. Un adage malien dit que « retourner chez son ancien mari n’a rien de dramatique, seulement tu te fais plus de connaissances… » Si la Syrie est sauvée aujourd’hui, c’est parce que Bachar est resté fidèle à la ligne de son père.

Le confident : IBK n’est pas BABEMBA de Sikasso ou nos grands-pères ou tout simplement les pères de l’indépendance qui ont choisi plutôt la mort que le déshonneur. La prison que le palais de Koulouba. IBK, lui, préfère Koulouba, l’argent, les voyages à l’intégrité réelle de son pays. Il ne peut rien faire contre les forces étrangères. C’est à nous de subir.

Source: info-matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *