Le Pr. Younouss Hamèye Dicko : « Ce n’est pas seulement la CMA qui avait agi contre l’armée malienne, les 17 et 21 mai 2014 »

Le Pr. Younouss Hamèye Dicko, président du Rassemblement pour le Dévelopement et la Solidarité (RDS), nous a accordé, samedi dernier, une interview, dans son bureau, sis à Badalabougou-Sema. Il a notamment indiqué que la CMA est une nébuleuse et qu’elle n’a pas été seule à agir contre l’armée malienne, les 17 et 21 mai 2014. Malgré tout, a-t-il dit, c’est bien la CMA qui a signé l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali. Lisez !
Le Canard Déchaîné : La Coordination des mouvements de l’AZAWAD signe sans Bilal Ag Acherif et Moussa Ag Assarid. Peut-on vraiment dire que la CMA a signé ?

younouss hamèye dicko president parti rds politicien

Le Pr. Younouss Hamèye Dicko : Oui ! La CMA a signé. La CMA contient effectivement des parties, telles que le MNLA, le HCUA, le MAA dissident, La CPA, etc. parce que la CMA est une nébuleuse. Ce n’est pas seulement des organisations qu’on connait, qu’on voit, qui agissent en son sein et pour elle. On peut parler du 17 et du 21 mai 2014… ce n’est pas seulement ce qu’on appelle la CMA qui avait agi contre l’armée malienne. Il y a beaucoup de non dits qui avaient agi contre l’armée malienne. Donc, la CMA est une nébuleuse mais son organisme officiel s’appelle la CMA. La signature a été faite au nom de la CMA, par Ould Sidati qui est du MAA dissident, donc je pense qu’on ne peut pas dire que la CMA n’a pas signé. Elle a bel et bien signé. Concernant les commentaires, moi-même je fais un commentaire que vous n’avez pas fait en parlant de ces deux personnes : C’est un Sonhraï qui a lu le texte et c’est un Arabe qui a signé, pour la CMA. Aucun Touarègue n’a signé, si vous prenez les individus, mais un organisme a ses représentants. Djéri Maïga est le vice-président de la CMA, Ould Sidati est le chef d’un mouvement de la CMA qui a été autorisé par la CMA, à signer pour la CMA. Effectivement, on peut faire la remarque qu’aucun des Touarègues remarqués dans l’action du mouvement de la CMA n’a signé. Par exemple Bilal n’a pas signé, je pense aussi que quelqu’un comme Amberi Ag Rhissa pouvait signer, il n’a pas eu l’autorisation de signer. Est-ce que cela signifie qu’il y a une idée derrière ? L’avenir nous le dira. Moussa Ag Assarid a dit officiellement qu’il n’est pas dedans, mais il représente quoi, il ne représente rien du tout. Les vrais chefs de ce mouvement, ce n’est pas lui. Il est seulement porte parole en Europe. Il est tranquille là-bas, il ne voit pas la misère des populations que nous sommes dans le Nord, il parle, il parle il parle ! Bilal Ag Acherif, il y a eu beaucoup de commentaires sur son compte. Pourquoi il n’a pas pu signer ? Certains ont dit qu’il était occupé à calmer le jeu dans certaines factions de l’Adrar, d’autres ont dit non ! Il est tenu par les Libyens de la nébuleuse. Vous savez aussi bien moi, parce que je l’ai lu dans les journaux, que les Libyens qui sont venus guerroyer au Mali, sont en train de repartir du Mali, parce qu’on a signé un accord. Donc, moi, je suis optimiste, même assez optimiste, je ne crois pas que l’accord ne marcherait pas, même si ces gens n’ont pas signé. Au contraire, l’accord est parti et ça va marcher, parce que chacun sait pourquoi il a signé. Si tu signes, c’est parce que tu ne peux plus continuer, c’est aussi simple que ça. Donc, je crois qu’il faut rester optimiste par rapport à la signature de l’accord par la CMA, malgré les commentaires que nous faisons.

Que pensez-vous de la levée des mandats d’arrêts de certains membres des groupes armés, dénoncée par certaines Organisations des droits de l’homme ?

Il y a des Organisations des droits de l’homme qui se sont levées contre la levée des mandats d’arrêt et je crois qu’il n’y a pas que les organisations, mais, les Maliens aussi, il ne faut pas se le cacher. Maintenant, un Etat fait une politique, un Etat a des données que le commun des mortels n’a pas. La levée des mandats, pour certaines personnes constitue une stratégie de négociation. Le ministre des Affaires étrangères, Abdoulaye Diop, a dit que la levée des mandats est faite maintenant, mais cela ne veut pas dire que ceux qui doivent répondre de crimes dans cette guerre, ne répondent, c’est-à-dire que la justice est là. La levée des mandats a été faite pour un besoin précis de politique que le gouvernement doit mener. Je ne crois pas qu’on bloque les mandats d’arrêt, si ça empêche de signer l’accord, parce que la justice n’est pas arrêtée. Ce n’est pas parce qu’ils ont levé les mandats d’arrêt que la justice va s’asseoir. Ça n’engage même pas la justice. Naturellement, il est possible aussi que certains mandats puissent concerner des gens qui n’ont rien fait, réellement, on ne le sait pas, c’est à la justice de mettre tout ça ensemble pour trouver ce qui doit être réellement arrêté, jugé et la commission d’enquête internationale va trouver les gens qui doivent être arrêtés et jugés.
Propos recueillis
par Baba Dembélé

 Source: Canard Déchainé
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.