Le Mali: pays de toutes les incohérences !

On veut la paix, mais on fait moins d’efforts pour la paix. On clame la réconciliation, mais on continue de cultiver la politique du faciès. On prône le dialogue inclusif, mais en amont, on crée les conditions pour en exclure des acteurs clés. On veut une armée équipée et qui monte en puissance, mais certains manifestent pour que les militaires n’aillent pas au front. Entre-temps, l’équipement de cette armée aurait fait l’objet de malversations au sommet de l’État…

On a applaudi l’intervention de la France/Serval en 2013, mais on accuse celle-ci d’incompétence voire de connivence. On a officiellement demandé l’intervention des Nations unies, mais on les accuse de la désolation que nous avons créée par nos propres turpitudes. On demande à la MINUSMA de faire plus et mieux, mais on pille sa logistique. On…, mais…
Déliquescence de l’État ? Stade avancé de l’illégitimité des institutions ? Ou simple manifestation d’un cumul de pilotages à vue ?
Quoi qu’il en soit, cela dénote d’un manque cruel de vision et d’institutions à la hauteur des enjeux ; mais également, une citoyenneté à géométrie variable, sur fond de patriotisme mal placé ! À ceci, s’ajoute une justice habituellement à deux vitesses et des atermoiements accentués au niveau de la sphère décisionnelle nationale. Une gouvernance clanique teintée de nombrilisme, et qui ne voit ni loin et ne fait jamais mieux – en tout cas, pas pour l’instant, vient assombrir davantage le profil “Mali”.
Au même moment, la stabilité demeure compromise par le vide laissé par l’Etat, s’il y en avait eu déjà (!?!) ainsi que le communautarisme à outrance, les décisions politiques prises au faciès et, paradoxalement, peu inclusives.
J’ai honte pour tous ces Maliens sérieux. J’ai le cœur meurtri pour toutes ces braves populations, à l’intérieur comme à l’extérieur du pays, qui souffrent le martyre faute de dirigeants compétents et de leadership conséquent….

Abdoulaye Niang

 

Source: info-matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *