Le Gatia face aux contre-vérités de la CMA

Calomniez, calomniez, il en restera toujours. Cette formule consacrée sied bien aux sympathisants et autres laudateurs de la Cma visiblement pressés de voir proprement enterré le Gatia. Rongez vos freins, extériorisez vos désirs jusqu’à l’extase, vous découvrirez un jour l’amère évidence : le nord ne se fera point sans le Gatia. Et nous faisons sienne la citation de Feu Ahmed Sékou Touré : «l’Histoire n’est pas une course de vitesse, mais une course permanente de fond».

assane ag mehdy bilal ag acherif maitre harouna toureh gatia platefome cma touareg reunion conference

La Cma décidemment ne finit pas de savourer sa victoire et elle le crie sur tous les toits. Toute posture que le Gatia s’est interdit d’adopter au lendemain de sa victoire qui lui a permis de confiner, deux ans durant, la Cma dans la ville de Kidal. Elle le sait, elle ne doit sa survie qu’aux seules forces internationales qui lui ont évité l’humiliation et l’enfouissement.

La Cma en stratège bien encadrée par ses parrains et autres lobbies qui sont parvenus -en violation flagrante des sacro-saints principes de traitement équitable de toutes les forces belligérantes- à lui trouver une sortie honorable, en dépit de ses turpitudes, n’a décidemment pas le triomphe modeste. Les lampistes, dans leur rôle de seconds couteaux de bas-fonds, excellent dans le mensonge et inondent les réseaux sociaux  de toutes sortes d’inepties et d’indécence. Le respectable public enclin à connaître la vérité est du coup abusé et abreuvé de toutes sortes de contre-vérités.

Les Maliens ont droit à une saine information et celle-ci ne viendra jamais des contorsionnistes de la Cma, adeptes de la félonie et des ragots. Que la communauté internationale le tienne pour dit : on ne construit pas la paix en ignorant le fait majoritaire et en sacrifiant la communauté Imghad sur l’autel de quelques obscurs intérêts. Le faire avec entêtement et indifférence serait la plus grosse erreur  à un moment où se développe dans ce pays une réelle hostilité vis-à-vis de toute ingérence suspecte dans la résolution du délicat et sempiternel problème du Nord.

Le peuple malien est un peuple pacifique, ouvert, hospitalier, mais intraitable quand il se sent floué ou trahi. Il est imprévisible et capable de tous les sursauts. Un rappel à l’ordre s’impose à ceux qui veulent et peuvent raisonner la Cma qui, à travers ses suppôts, ne se lasse de souffler sur des braises ardentes.

La Cma a bien du souci à se faire puisque tôt ou tard elle sera rattrapée par sa politique de diviser pour bien régner. Aujourd’hui, notre silence et notre éclipse seront la source de tous ses malheurs puisque des esprits éclairés parmi ses inconditionnels soutiens commencent à décrypter l’ambiguïté de sa politique. Le plus grand danger la guette dans ses propres rangs et dans ses propres composants. Elle le sait, et, elle essaie de se maintenir par la diversion.

À long terme, la stratégie est faillible et les pauvres populations que la Cma a instrumentalisées et maintenues dans la misère des années durant se retourneront contre elle et lui demanderont des comptes. Occasion aussi de dire à la Cma et ses réseaux que ses partisans manipulés ne sont pas à court d’intelligence et dans bien de cas notre lutte contre l’injustice lui a profité. Et elle a usé de toute ruse pour duper tout le monde en se servant de nous. Non !

Le Gatia n’est pas divisé, le Général Gamou ne se la coule pas douce et nos alliés de la Plateforme ne nous ont pas abandonnés. Mais si le Mali et la communauté internationale estiment que nous constituons un obstacle à la paix, nous ne voyons aucune faiblesse à notre ‘’effacement’’ et même dans cette posture nous tenons à affirmer haut et fort que nous ne renoncerons jamais à la défense des intérêts de notre communauté. Notre dignité ne se négocie pas.

Tout porte à croire que la Cma, dans sa persistance à venir à bout de l’unité séculaire de ce pays, n’a aussi qu’une seule obsession : mettre à terre le Général Gamou qui lui est resté longtemps comme des arrêtes au travers de la gorge. La personne du Général Gamou justifie tous les crimes et toutes les alliances contre nature nouées au Nord du Mali, et cristallise toutes les haines et toutes les forfaitures commises à l’endroit de cette République par une poignée d’individus insatiables et retors.

Jamais dans l’Histoire de ce pays, un homme n’a fait l’objet d’une telle antipathie au point de susciter à lui seule une interminable rébellion contre un pays qui a tout consenti jusqu’aux honneurs à une minorité d’individus versatiles et peu soucieux de la morale. La communauté Imghad est prête à tous les sacrifices pour le retour d’une paix durable et réelle dans ce pays. Mais nous ne nous mettrons jamais à plat ventre devant nos ennemis déterminés à nous humilier et à nous exterminer.

Source : Cellule de la Communication du CSIA

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *