Le colonel Assimi Goita, le nouvel homme fort du Mali, président du CNSP

Colonel Assimi Goita. Le nom qui résonne de partout au Mali, depuis ce 19 Août 2020. Visage juvenile avec juste une barbe qui rappelle le poids de l’âge et de la nouvelle mission, le nouvel homme fort du Mali, président du Comité national pour le salut public (CNSP), est apparu devant les médias ce mercredi pour la première fois. Qui est-il ?

L’officier s’est présenté, hier mercredi 19 août 2020, comme le chef des putschistes qui ont renversé la veille, le mardi 18 août, le président Ibrahim Boubacar Keïta. L’on retiendra de cette sortie que pour lui le Mali « n’a plus droit à l’erreur ».

« Je me présente : je suis le colonel Assimi Goita, le président du Comité national pour le salut du peuple (CNSP) », a-t-il déclaré à la presse en fin d’après-midi, après sa toute première rencontre avec les secrétaires généraux des départements ministériels, au ministère de la Défense et des anciens combattants.

Aussi, a-t-il déclaré : « Il était de mon devoir de rencontrer les différents secrétaires généraux pour que nous puissions les assurer de notre soutien par rapport à la continuité des services de l’État ».

Et d’ajouter : « Suite à l’événement d’hier qui a abouti au changement de pouvoir, il était de notre devoir de donner notre position à ces secrétaires généraux pour qu’ils puissent travailler ».

En effet, depuis hier, les maliens ne cessaient de s’interroger sur les figures de proue de la junte militaire ayant renversé le régime d’IBK, avec professionnalisme, sans effusion de sang et beaucoup de courtoisie.

D’ailleurs, aux premières heures de la mutinerie ayant débouché sur la démission du président IBK, les noms de plusieurs officiers ont circulé, mais cinq sont apparus sur l’ORTM, parmi lesquels, le Colonel-major Ismaël Wagué, porte-parole du Comité de salut pour le Mali, l’actuel chef d’état-major adjoint de l’armée de l’Air, le colonel Malick Diaw, chef de la 3e division militaire de Kati ainsi que le colonel Sadio Camara, un officier supérieur qui dirige le prytanée militaire de Kati, récemment rentré d’une formation en Russie. Les deux derniers étaient présentés comme les cerveaux du putsch.

Mais, il s’avère que le véritable instigateur du Coup d’Etat d’hier est le colonel Assimi Goita.

Qui est l’homme :

Âgé d’une quarantaine d’année, l’officier est un pur produit du Prytanée militaire, école de formation des jeunes militaires de Kati, première région militaire du Mali, située à 15 km de Bamako.

Il était jusqu’ici le patron des Forces spéciales maliennes basées dans le centre du pays, une région en proie depuis 2015 à des attaques djihadistes, exacerbées par des conflits intercommunautaires.

Les membres de son entourage disent qu’il est « très rigoureux ».

En effet, selon plusieurs militaires s’exprimant sous le couvert de l’anonymat, c’est lui le véritable instigateur du coup d’État qui a fait tomber le président Keïta après sept années de pouvoir. Il est de la même promotion que plusieurs autres membres de la junte dont le colonel Malick Diaw, indiquent les mêmes sources.

Sékou CAMARA

Source: Bamakonews

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.