L’association culturelle Ginna Dogon suit avec attention la situation sécuritaire et humanitaire dans la région de Mopti.

Situation sécuritaire marquée par la résurgence des attaques de villages Dogon (aux alentours de Bandiagara) et le bombardement récent d’une base de cantonnement des combattants de Dan n’a amassagou par les FAMAS. Un bombardement incompréhensible au moment où toutes les énergies étaient déployées pour amener Dannamassagou à déposer les armes.

Ginna Dogon, préoccupée par cet acte, invite le gouvernement à privilégier toujours la voie du dialogue et les Forces Armées à agir avec plus de discernement afin d’éviter le sentiment de stigmatisation et de chasse aux sorcières.

Sur le plan humanitaire , Ginna Dogon salue les efforts du gouvernement dans l’acheminement et la distribution de l’aide humanitaire en cette période difficile de soudure. Elle invite le gouvernement à prendre des mesures idoines pour le retour définitif des déplacés qui sont encore éparpillés entre Segou, Sikasso et le district de Bamako.

Ginna Dogon salue les récentes visites du premier ministre dans la région de Mopti, la forte mobilisation des ressortissants et les nombreuses initiatives qui, de l’avis général, ont contribué à apaiser les tensions dans la région . Cet acquis doit être préservé.

Bamako le…………
Le président……….

Source: Page Facebook le Figaro du Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *