Installez la meilleure application pour regarder ORTM

Disponible sur Google Play

L’Armée malienne reprend du poil de la bête au centre du pays : un Emir du terrorisme abattu

Les FAMa ont abattu un chef terroriste appartenant au groupe armé Front de Libération du Macina (FLM) dans la localité de Mougna, située à 40 Km de Djenné. L’assaillant qui répondait au nom de Bekaye Sangaré, est un des plus proches collaborateurs du désormais célébrissime Amadou Kouffa, chef du FLM, auteur de plusieurs attaques dans le centre du pays.

 garde presidentielle cortege militaire armee malienne soldat fama patrouille

La neutralisation de Bekaye Sangaré est une bonne nouvelle pour les habitants de la zone, habitués depuis un certain, aux razzias. Pour rappel, ce dernier est à la base des attaques de Benena contre les postes de la gendarmerie et de la douane qui ont eu lieu dans la nuit du 8 au 9 juillet dernier. Il est aussi l’auteur de l’attaque contre un poste de gendarmerie près de Djenné  et de l’assassinat d’un garde, l’année dernière dans la même zone.

Le FLM a été créé par le prédicateur radical Amadou Kouffa qui s’est rapidement mue en chef terroriste. Son groupe armé est la branche centre et sud du mouvement terroriste d’Iyad Ag Ghaly, Ansar Dine. Cette bataille gagnée par l’Armée malienne a de quoi remonter le moral des troupes après l’assassinat de bon nombre de soldats. Mais, le défi sécuritaire sur l’ensemble du territoire est loin d’être relevé. Des lignes de front s’ouvrent de toutes parts. Les FAMa sont vivement appelés à rester sur le qui-vive.

=======================================

Une forte personnalité africaine attendue dans les tous prochains jours pour débloquer la situation au nord malien

Il s’agit là d’une des plus fortes recommandations du sommet du G5 Sahel tenu le 2 juillet dernier à Bamako. Fort du constat peu reluisant de la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation, il a été décidé, selon certaines sources, avec une forte injonction du président Macron, de nommer une forte personnalité africaine, probablement un ancien chef d’Etat, pour une mise en œuvre effective et sans complaisance de l’Accord.

Une recommandation qui, si elle venait à être concrétisée, prouvera l’échec du président IBK de peser de tout son poids pour résoudre la sempiternelle crise malienne. Pourtant, avant son installation à Koulouba, beaucoup pensaient qu’il était l’homme de la situation. Déclarant de fortes vérités, à tout va, à l’endroit des rebelles, par son charisme et son franc-parler, la crise malienne n’aurait été qu’un lointain souvenir.

A l’épreuve des faits, IBK semble avoir montré ses limites. Et la mauvaise négociation de l’Accord pourrait le rattraper à la fin de son mandat, notamment à travers la révision constitutionnelle. Dans les tous prochains jours, « l’homme providentielle » sera présenté, certainement par Mahamat Saleh Annadif, chef de la MINUSMA, chargé d’ores et déjà de fournir une liste de personnalités à même de relever le défi de la stabilisation du nord malien. Car sans cette stabilisation, la mission de l’armée du G5 Sahel qui est de lutter contre le terrorisme dans la zone, sera très difficile à accomplir.

 ====================================

Remise d’attestation aux participantes de la formation d’ONU Femmes sur le renforcement de capacités des femmes entrepreneures

Du 11 au 14 juillet 2017, ONU Femmes Mali, en partenariat avec l’AGETIC et le Royaume du Grand-Duché de Luxembourg, a initié une formation à l’intention d’une trentaine de femmes entrepreneures maliennes dans le domaine de l’agroalimentaire. Cette formation, de renforcement de capacités de ces femmes dans l’utilisation des TIC, principalement des réseaux sociaux, pour la promotion de leurs entreprise et produits, a été bouclée le vendredi 14 juillet 2017 par une cérémonie de remise d’attestation.

Présidée par le Dr Maxime Houinato, représentant résident d’ONU-Femmes au Mali, cette cérémonie s’est déroulée en présence, entre autres de M. Nouhoum Kamaté, directeur général adjoint de l’AGETIC et de Mme Kamissa Traoré, coordinatrice du projet Initiative pour la promotion de l’entreprenariat féminin, IFAPE. A l’issue des quatre jours de formation, Mme Dembélé Hawa Traoré, au nom de toutes les femmes participantes, a exprimé toute leur satisfaction pour la qualité des notions apprises et leur reconnaissance  à ONU Femmes Mali d’avoir initié ce renforcement de leur capacité sur les TIC, qui sont aujourd’hui, indispensables à toute activité.

Les participantes ont pu apprendre comment créer et utiliser des adresses emails, la configuration d’une signature électronique de promotion d’entreprise, des messageries d’absence, la gestion d’un outil sur le cloud de stockage de données en ligne. Elles ont aussi appris les techniques pour configurer les téléphones portables androïde pour la consultation des emails. Il a été procédé à la mise en place d’un réseau des femmes entrepreneures à travers une liste de diffusion. Egalement, un groupe WhatsApp, une page Facebook et un blog pour chaque entreprise, appuyé par le programme IFAPE et ONU Femmes ont été créés.

Il importe de retenir que cette formation en TIC des femmes transformatrices agroalimentaire a été financée dans le cadre du programme «Agriculture Femmes et Développement Durable » AGRIFED à travers les fonds mis à la disposition d’Onu Femmes par le Gouvernement du Grand-Duché de Luxembourg.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *