L’ALLIANCE NATIONALE POUR LA SAUVEGARDE DE L’IDENTITÉ PEULH DÉCLARE LA GUERRE AU MALI.

Un groupe armé luttant pour la défense des peulh revendique l’attentat contre un convoi de l’armée malienne qui a causé la mort de trois éléments de la Garde Nationale. Les trois éléments de la garde nationale faisaient partie d’une unité d’escorte d’un convoi de l’armée entre Gao et Douentza (centre dans la région de Mopti).

mouvement-rebelles-combattant-peulhs-mopti-ansiprj

L’occupation de la localité de Boni, la semaine dernière a causé la chute de l’ancien Ministre de la Défense et des Anciens Combattants, Tieman Hubert Coulibaly. Les environs de la ville de Boni devaient être sécurisés. Une embuscade, l’attaque d’un convoi diffère de l’attaque d’une position. Le Ministre de la Sécurité, le Général Salif Traoré assurait en début de cette semaine que le dispositif de défense serait renforcé. Le mouvement qui clame la défense de la communauté peule qui revendique cette attaque se place dans la position de redresseur de tort. Son groupe qui se met en marge de la république mérite une sanction exemplaire. L’Alliance nationale pour la sauvegarde de l’identité peule de part sa zone d’intervention ne peut aucunement continuer à semer la mort dans l’impunité.

Sa revendication est une déclaration de guerre. Aux autorités de défense et de sécurité d’en tirer les conséquences.

Source : Maliactu.info

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

ORTM en direct