La situation sécuritaire toujours tendue au centre du Pays: Des dizaines de civils tués entre fin janvier et début février dans les secteurs de Bandiagara, Bankass, Koro

Malgré l’accalmie constatée par endroits, dans certaines localités de la région de Mopti, les groupes terroristes sont toujours à la manœuvre et tirent à bout portant sur la population locale sans défense.

 

En plus des habitations brûlées, du bétail emporté, ils ont exécuté de nombreuses personnes et procédé à des enlèvements. Notamment à Bagourou où au moins cinq personnes ont été tuées lors d’une attaque contre cette localité. Il s’y ajoute les incursions meurtrières à Niémébougou ayant causé quatre morts ou encore celles de Tantari qui avaient fait une dizaine de morts. La liste des incidents meurtriers est loin d’être exhaustive. Il est à préciser que les villages les plus reculés font régulièrement face à la furie des groupes terroristes et autres milices armées. Aussi sans une présence dissuasive des forces de sécurité dans les secteurs de Koro, Bankass, Bandiagara ou encore Douentza, la population locale sera-t-elle toujours sous le diktat des hommes armés.

A.DIARRA

Source : l’Indépendant

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.