La Norvège dit non à la France pour une participation militaire au Mali

En raison de l’absence de soutien de son parlement, le gouvernement minoritaire a décidé lundi de ne pas faire participer à la force Takuba. Cette dernière doit coordonner les forces européennes présentes au Mali pour lutter contre les troupes djihadistes.

 

La Norvège, sollicitée avec d’autres pays pour participer sous commandement français à l’opération militaire Takuba au Mali, ne va pas envoyer de soldats à ce stade faute de soutien politique suffisant, a annoncé lundi 23 mars 2020 son gouvernement.

« Nous sommes préoccupés par l’aggravation de la situation au Sahel et comprenons bien le besoin d’établir la task force Takuba », a déclaré le ministre de la Défense, Frank Bakke-Jensen, dans un communiqué.

Pas de soutien au Parlement sur le sujet

« Le gouvernement a examiné cela soigneusement et consulté le Storting (parlement, N.D.L.R.). Dans la mesure où nous manquons de soutien au Storting, nous avons conclu que la Norvège ne participera pas à cette force maintenant », a-t-il ajouté.

Le gouvernement de centre droit est minoritaire depuis le départ en janvier des populistes du parti du Progrès. Celui-ci, qui reste un allié naturel au Parlement, s’oppose à l’envoi de soldats des forces spéciales norvégiennes au Sahel, préférant qu’elles se concentrent sur les missions en région arctique.

Frank Bakke-Jensen dit avoir informé la France de cette décision et précise que la question d’une participation pourrait être de nouveau soulevée à l’avenir.

La force Takuba doit rassembler les forces européennes au Mali

Censée accompagner les forces locales au combat au Mali, la future force Takuba doit rassembler à partir de cet été des unités de forces spéciales européennes sous le commandement d’un officier français.

Dans le cadre de l’opération militaire française Barkhane, la France a déployé 5 100 soldats au Sahel pour endiguer les actions de plus en plus meurtrières des groupes djihadistes.

En Suède voisine, le gouvernement a dit envisager d’envoyer jusqu’à 150 soldats au Mali afin de soutenir l’opération militaire française Takuba.

La Norvège entretient en revanche un petit contingent de la Mission de l’ONU au Mali (Mission des Nations unies en Centrafrique), à laquelle elle fournit par roulement un avion de transport. Cette contribution a été pérennisée jusqu’à la fin 2022.

Afp

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *