Koro : DEUX MILITAIRES TUES DANS UNE ATTAQUE

Le poste de sécurité de Dinangourou, une localité située  à 100 km de Koro a été attaqué, le  samedi matin aux environs de 5h du matin par des hommes armés. Arrivés à bord d’un véhicule 4X4, les assaillants lourdement armés  ont ouvert le feu sur les éléments de la garde nationale qui  servent au poste de sécurité de Dinangourou depuis son ouverture le 10 Avril 2016.

armee malienne patrouille kidal gao tombouctou fama

L’attaque a fait deux morts et cinq blessés dont deux graves dans les rangs de l’armée malienne. Les blessés ont été pris en charge d’abord au centre de santé communautaire de Dinangourou  avant que les deux cas graves ne soient évacués dans la journée  sur l’hôpital régional de Mopti pour recevoir des soins appropriés.

Selon des témoins, l’attaque est intervenue quelques instants après qu’une équipe de l’armée soit sortie du poste pour une mission de patrouille dans la zone.

Après des échanges de tirs nourris, les éléments restés au poste certainement pris par l’effet de surprise n’ont pas pu résister longtemps.   Les assaillants ont eu le temps d’enlever un véhicule de l’armée et des armes avant de quitter le poste.

Informé de la situation à Dinangourou, un détachement de l’armée basé à Mondoro (cercle de Douentza) à 45Km de Dinangourou et un autre de Boni (Douentza) sont venus en renfort, malheureusement les assaillants étaient déjà partis.

Ce qu’il faut souligner après cette attaque est que depuis la libération des régions du nord du Mali, il n’y avait pas eu d’attaques avec des véhicules dans le cercle.

Les terroristes et autres bandits armés qui ont longtemps terrorisé les populations après la libération des régions du nord, opèrent sur des motos. Est-ce à dire avec cette attaque qu’ils ont changé de mode opératoire ?  En tout cas l’attaque de samedi passé est la preuve que même si l’ennemi est affaibli il est encore présent dans la zone. C’est la première attaque d’envergure depuis la fin l’opération «  Séno » menée en début de l’année avec succès par les forces de sécurité et de défense de notre pays  et qui a permis de ratisser la zone comprise entre Ouenkoro    (cercle de bankass) en passant par Koro (le long de la frontière avec le burkina faso), jusqu’à  Serma  (cercle de Douentza).

C’est à la fin de l’opération « Séno » et suite aux multiples plaidoyers des autorités politiques et des populations pour la nécessité d’installer dans la zone une force permanente, que le poste de sécurité de Dinangourou a été créé. Les deux militaires tombés sur le champ de l’honneur ont été enterrés le même jour à Dinangourou.

Ce qu’on peut dire est qu’après une période d’accalmie dans le cercle, renforcée par l’ouverture du poste de contrôle de Dinangourou, le spectre de l’insécurité plane de nouveau sur le cercle suite à cette nouvelle attaque qui a directement visé les forces de sécurité et de défense.

M. NIANGALY

Amap-Koro

Source : L’Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *