Koro : affrontements meurtriers entre Dana Amassagou et des hommes armés « non identifiés »

« 20 assaillants et un civil tués, deux personnes prises en otage par les assaillants ». Voici le bilan d’un accrochage survenu ce mercredi entre la milice Dana Amassagou et des hommes armés non identifiés dans le cercle de Koro. Au même moment à Bamako, une agence de transfert d’argent a été la cible d’un braquage à main armée ce mardi. Pour certains observateurs, ces évènements sécuritaires sont la preuve d’un cycle de violence et d’insécurité, dont « les autorités ont du mal à faire face. »

 

L’accrochage entre les combattants de Dana Amassagou et ces assaillants a eu lieu entre Zon et Pepa, dans le cercle de Koro. Selon des sources locales les FAMAS, aussitôt informées, ont dépêché une mission sur place. Des témoins rapportent que « l’armée a neutralisé 6 assaillantscalciné deux motos, et récupéré des téléphones ».

Au même moment, à Diré au Nord du pays, un garde a été agressé au couteau par un homme ce mardi au marché. L’assaillant a été neutralisé et conduit à la gendarmerie.

Selon des sources locales, l’agresseur voulait s’emparer de l’arme de la victime. Des témoins rapportent que sa vie ne serait pas en danger.

Dans le village de Borko, des habitants rapportent que le village est « assiégé par des hommes armés depuis plusieurs jours ». Une information démentie par les autorités locales. Selon le maire de la commune, aucun blocus n’a été imposé par des hommes armés.

Pendant ce temps à Bamako, une agence de transfert d’argent, située à l‘hippodrome, en commune II, est la cible d’un braquage à main armée. C’était ce mardi, aux environs de 11heures. Selon certains témoins de la scène, « les assaillants ont vidé les caisses de l’agence. Ils ont également blessé le propriétaire avant de s’emparer de sa moto ».

Face à ces braquages réguliers, certains habitants de Bamako interpellent les autorités. Ils réclament « plus de sécurité ».

SourceStudio Tamani

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *