Kidal : le Gatia accuse la CMA d’avoir attaqué un de ses postes, bilan 14 morts

Des responsables de la Plateforme ont annoncé avoir perdu 14 combattants dans une attaque imputée à l’ex-rébellion hier, trois jours après un attentat suicide jihadiste contre un regroupement de factions rivales qui a fait près de 80 morts à Gao. Les responsables de la CMA ont rejeté ces accusations dans un communiqué publié ce samedi.

groupe rebelle touareg azawad mnla cma gatia mort execution tuerie

Malgré les vœux d’unité formés à la suite de cet attentat qui a fait 77 victimes, de nouveaux affrontements se sont produits ce samedi entre groupes signataires de l’accord, selon le Groupe d’autodéfense touareg Imghad et alliés.
Un de ses postes près de Tin-Essako, dans la région de Kidal a été attaqué hier, selon le secrétaire général du Gatia.
Fahad Ag Almahmoud accuse “les éléments de la CMA”, la Coordination des Mouvements de l’Azawad.
Il a évoqué un “bilan lourd”. Le Gatia déplore “14 victimes”.
Cette information a été confirmée par un habitant de Kidal joint par téléphone par l’Agence France Presse.
De son côté, la CMA a formellement “démenti une quelconque attaque contre les positions du Gatia, encore moins de tout autre mouvement signataire de l’accord de paix” précisent ses responsables.
Le 19 janvier dernier le Conseil de sécurité de l’ONU, inquiet de la viabilité de l’accord de paix en raison des retards accumulés dans son application, a discuté de l’opportunité de prendre des sanctions contre les auteurs de violations du cessez-le-feu.

Selon les responsables du Gatia, « il y a eu un seul survivant » après cette attaque. Ils affirement que « les assaillants sont retournés à Kidal », après avoir commis leur forfait. Fahad Ag Almahmoud est joint au téléphone par Idrissa Sako :
« Hier samedi vers 4h du matin, un petit poste doté de deux véhicules sur l’axe Tinzawaten-Ménaka dans le cercle de Tinessako a été attaqué très tôt par un convoi d’environ 6 véhicules. Tous les occupants des deux véhicules appartenant au Gatia ont été tués, les deux véhicules emportés. Il y a eu un seul survivant qui a pu s’échapper. Le groupe des 6 véhicules dirigé par un certain Bohaba Ag Hamzata est revenu à Kidal vers le petit soir. Je persiste, les assaillants et leurs véhicules sont revenus à Kidal, et qui est à Kidal ? »

La Coordination des Mouvements de l’Azawad rejette ces accusations. Ses responsables demandent à la Minusma de mener des vérifications pour éclaircir cette situation. Almou Ag Mohamed porte-parole de la CMA joint au téléphone par Mahamane Baba Kounta :
« C’est vraiment infondé, c’est des accusations infondées et je ne sais pas dans quel intérêt on se précipite à faire de telles accusations. Et puis, j’ai vu un communiqué signé de Biga Ag Ahmouden hier et on a réagi pour dire que la CMA n’a absolument rien à avoir avec ça ni de près, ni de loin. On a demandé à la Minusma sachant bien qu’il y a des mécanismes d’observation et de vérification prévus qui sont mis en place à cet effet que c’est elle qui doit mener des vérifications requises pour savoir qu’en est-il ? Ça c’est une manière de dire qu’on est prêt à prouver et il faut que la Minusma s’y mette pour le prouver. Je ne sais pas pourquoi on se presse pour accuser la CMA pour des actes comme ça. »

Source : Studio Tamani

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *