Journée nationale de la prospective/ « Le Mali est résolument engagé sur la voie de son redressement », dixit le Premier Ministre

Sur initiative du Ministère du plan et de la prospective, le Centre International de Conférences de Bamako(C.I.CB) a servi de cadre le 23 janvier dernier à la tenue d’une importante journée de réflexion sur la prospective au Mali. Plusieurs spécialistes étaient présents pour réfléchir sur la manière dont il faut préserver notre pays des crises. Dans son discours d’ouverture, le Premier Ministre Oumar Tatam LY affirmera devant plusieurs personnalités que « le Mali est résolument engagé sur la voie de son redressement ».

Oumar_Tatam

La journée de réflexion sur la prospective présidée par le chef de Gouvernement malien(O.T.L) a drainé une foule de grands jours. A preuve : Présidents des Institutions de la République; les membres du  Gouvernements des pays amis du Mali, les membres du Gouvernement malien, députés élus à l’Assemblée Nationale du Mali, ont pris d’assaut le Centre International de Conférences de Bamako(C.I.C.B) pour écouter les spécialistes.

 

L’enjeu était de taille pour le Gouvernement malien qui accorde, dès sa mise en place, une importance particulière à la gestion stratégique du développement. En effet, l’objectif n’était autre que d’étudier les problèmes liés au développement de notre pays à travers une Etude Nationale Prospective Mali 2025.C’est ce document qui a été réalisé en 1999 qui était  au cœur d’une conférence la semaine dernière au cours de laquelle  plusieurs personnalités sont intervenues.

 

Pour le Premier Ministre Oumar Tatam Ly, « … plus qu’un concept ou une méthode, la prospective est un ensemble ordonné de techniques permettant de formuler des vues raisonnées sur l’évolution future de la société et qui vise, par l’étude des divers champs de causalités, à favoriser la prise en compte de l’avenir dans les décisions du présent »,a-t-il déclaré

 

Après les temps des vaches maigres pour notre pays, le processus de stabilisation et de libération continue son petit bonhomme de chemin. C’est la raison pour laquelle le Premier Ministre dira : « Après une crise multiforme qui aurait pu emporter le Mali et affecter irrémédiablement toute la sous-région, le Mali est résolument engagé sur la voie de son redressement. La stabilisation entamée pendant la transition s’accélère depuis l’élection et l’investiture en Septembre 2013 du Président Ibrahim Boubacar Keïta, suite au processus électoral le plus crédible que le Mali ait jamais connu. »
Axes stratégiques

Quant au  Programme d’Actions du Gouvernement (PAG) pour la période 2013-2018, le Premier Ministre a traduit la vision du changement de Son Excellence Monsieur le Président de la République. Pour lui, cette vision est validée par l’électorat, en un programme qui s’articule autour de six Axes stratégiques, à s’avoir : la mise en place d’institutions fortes et crédibles ; la restauration de la sécurité des personnes et des biens sur l’ensemble du territoire national ; la mise en œuvre d’une politique active de réconciliation nationale ; la reconstruction de l’école malienne ; la construction d’une économie émergente  et la mise en œuvre d’une politique active de développement social.

 

Le P.M rend hommage à Mandela

Pour  le chef du gouvernement, il ne s’agit pas de chercher de midi à quatorze heures : « la prospective en tant qu’outil permettant de construire collectivement des visions stratégiques durables est donc essentielle pour notre démarche, »a-t-il affirmé.

 

Les films projetés  devant l’assistance ont prouvé  toute la pertinence des outils et des méthodes utilisées par l’Etude Nationale Prospective (ENP) Mali 2025, selon le PM.

 

Une meilleure façon pour lui de conclure ; c’est de rendre un vibrant hommage à l’ancien Président Sud africain et héros de la lutte Antiapartheid Nelson MANDELA,  mort le 5 décembre dernier, le Premier Ministre martèlera ainsi « une vision qui ne s’accompagne pas d’action n’est qu’un rêve. Une action qui ne découle pas d’une vision, c’est du temps perdu. Une vision suivie d’action peut changer le monde», fin de citation.

 

Moussa Welé DIALLO

Source: L’Agora

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *