Iyad Ag Ghali, chef du GSIM

Le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM) dirigé par Iyad Ag Ghalia revendiqué la double attaque du 30 septembre à Boulkessi et à Mondoro dans le centre du pays.

 

C’est dans un communiqué diffusé sur les réseaux sociaux. Cette double attaque fait partie des agressions les plus meurtrières perpétrées contre les Forces armées maliennes depuis l’attaque d’Aguel Hoc, en 2012 et les combats dans la région de Kidal, en 2014.

B.D.

Canard Déchaîne

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *