Intervention russe au Mali : « Non, débrouillez vous, et puis, la Minusma c’est nous! »

Voici, en substance la réponse que l’ambassadeur de la Russie au Mali, SEM Igor Anatolievitch GROMYKO donnait à la question des confrères de savoir si la Russie va-t-elle intervenir dans la crise malienne ? C’était ce lundi, 10 février 2020 à la maison de la presse.

Longtemps confronté à une crise multidimensionnelle, notre pays vit une phase cruciale de son histoire contemporaine ? Une guerre à lui imposée depuis la chute de la Lybie de Mouammar Kadhafi. Comme on le dit, quand le feu atteint la forêt, les animaux accourent vers la rivière, depuis, le Mali multiplie les stratégies pour venir à bout cette macabre phase de son vécu.

Au regard des interminables attaques et exactions contre les paisibles citoyens et la fonte de la crise qui embrasse la majeure partie du pays, certains citoyens avaient cru à une implication salutaire de la Russie dans le règlement de la question.

Comme une trainée de poudre, beaucoup avait cru à la nouvelle que la France n’était pas sincère dans sa collaboration avec notre pays dans la gestion de cette crise. De facto, ils ont sollicité l’intervention russe à travers une plateforme pour venir à bout d’une crise qui n’a que trop duré.

La Russie va-t-elle intervenir pour éteindre la crise? La réponse à cette question est connue depuis le lundi 10 février 2020 même si tout le monde croyait au contraire de ce que le diplomate russe avait dit ce jour.

Dans un langage très clair, le diplomate russe dira que « ce qui se fait au Mali se décide à l’ONU. C’est notre décision. Donc, la Russie ne peut agir contre elle même ! »

Il soutient aussi que les maliens ne doivent pas compter sur Poutine pour agir contre les résolutions de l’ONU dont son pays est membre permanent du conseil de sécurité tout en suggérant la politique de l’Afrique aux africains.

Il donne un avis dépoussiéré qu’aux problèmes africains, il faut des solutions africaines et qu’il faudra pour les maliens de s’abattre sur l’union africaine  (U.A.) avoir une aide de ce genre.

Pour ce qui concerne la relation entre nos deux pays, l’ambassadeur Gromyko a indiqué que ce qui intéressait la Russie, c’était la coopération économique. Le Mali est un géant gazier endormi, l’ambassadeur a annoncé que Gazprom  et  une société de « construction » automobile vont venir bientôt s’installer sur notre sol.

Les pays n’ont pas d’amis, ils ont des intérêts à défendre et la Russie ne fera que défendre les siens partout dans le monde, y compris le Mali.

Badara A

Source: Ciwara Info

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *