Insécurité: le ministre Salif Traoré entendu par la Commission défense de l’Assemblée

Après l’attaque du poste de péage de Sanakoroba et le braquage à l’agence principale d’Ecobank, le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le Général Salif Traoré a été entendu à l’Assemblée nationale par les députés de la Commission défense. Durant l’entretien avec les députés, le ministre s’est expliqué sur ces actes de banditisme et a évoqué les dispositions prises pour circonscrire ce genre d’attaques dans notre pays. Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce sont les moyens qui manquent le plus pour permettre à nos forces de sécurité de faire face à leur mission. Car, selon le ministre, le dispositif préconisé fait appel à de gros investissements. De son côté, le Président de la Commission défense en a appelé à la conscience professionnelle et les a invités à mouiller le maillot et à savoir pourquoi ils ont été incorporés dans nos forces. Il a également invité le commandement à être plus regardant sur les sanctions à prendre.

general-salif-traore-ministre-securite-interieure-protection-civile-karim-keita-depute-assemblee-nationale-commission-defense-securite

Conférence d’entente nationale: Baba Hakib Haïdara nommé Président de la Commission d’organisation

Le 4 novembre dernier, le Secrétaire général de la présidence, Soumeylou Boubeye Maïga, a publié un communiqué annonçant la nomination du Médiateur de la République, Baba Hakib Haïdara, comme Président de la Commission préparatoire des travaux de la Conférence d’entente nationale. Cette nomination s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de l’Accord pour la paix  et la réconciliation, qui prévoit, à son article 5, la tenue d’une Conférence d’entente nationale. C’est l’expression de la volonté du Président de la République de mettre l’Accord intégralement en œuvre.

Insécurité au nord du Mali: un sous-officier français tué dans l’explosion d’une mine

Un militaire français a succombé à ses blessures dans la nuit du vendredi 4 au samedi 5 novembre dernier. C’était un sous-officier du 515e Régiment du Train de la Braconne. Il avait été blessé le vendredi 4 novembre dans l’après-midi dans le nord du Mali, lors de l’explosion d’une mine au passage de son véhicule blindé. Sa mort a été revendiquée par le groupe terroriste Ansar Edine d’Iyad Ag Aghali. En effet, le groupe terroriste dit avoir visé «un véhicule» français sur la route qui mène à Kidal. Cette mort porte à 18 le nombre de militaires français tués depuis le début, en janvier 2013, de l’Opération Serval au Mali et de son élargissement au Sahel, sous le nom de Barkhane, à partir d’août 2014. Les dernières victimes remontaient au mois d’avril, quand trois soldats avaient péri dans l’explosion d’une mine au passage de leur véhicule blindé, à l’approche de la ville de Tessalit, également dans le nord du Mali. Six soldats français ont pour leur part été blessés légèrement dans des conditions similaires le mois dernier.

Les Communales reportées dans la zone inondée de Mopti

L’on s’achemine vers un report des communales dans la zone inondée de la 5ème région. C’est la principale information issue d’une rencontre du Gouverneur de la région de Mopti avec les mandataires des différentes listes électorales dans cette partie de notre pays. En effet, le mardi 1er octobre dernier, le Gouverneur a rencontré les représentants candidats en lice dans les cercles de Tenenkou et de Youwarou, pour échanger sur la possibilité de tenir les communales dans la zone inondée de la région. D’après nos sources, à cause de l’impossibilité pour les forces de sécurité d’atteindre les zones reculées pour sécuriser les élections, les mandataires des différentes listes ont, à l’unanimité, décidé de reporter cette consultation électorale jusqu’à la période de décrue. Certains avaient évoqué la possibilité de tenir quand même les élections dans les villes de Tenenkou et de Youwarou, mais, finalement cette éventualité a été écartée. Il a été décidé de les tenir ultérieurement ensemble, au même moment. Selon nos sources, le report concerne également deux communes inondées du cercle de Djenné.

Rassemblées par Youssouf Diallo

Source : 22 Septembre
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *