Incident meurtrier entre FAMa et Wagner à Ansongo: démenti cinglant de la DIRPA

La Direction de l’Information et des Relations Publiques des Armées (DIRPA) a organisé sa traditionnelle conférence de presse mensuelle, le lundi 03 octobre 2022, dans sa salle de conférence. Cette rencontre avec les médias visait à informer et sensibiliser sur la situation sécuritaire réelle que vit notre pays. Elle a été l’occasion pour le Directeur de la DIRPA d’apporter un démenti cinglant à l’information selon laquelle « au moins deux militaires maliens ont été tués lors d’une bagarre avec des hommes de la société militaire privée russe qui a dégénéré, le 27 septembre, dans le camp militaire de cette localité du Nord-Est, proche du Niger », relayé dans un média français.

 

Cette conférence de presse animée par le patron de la DIRPA, le colonel Souleymane DEMBÉLÉ, était axée, entres autres, sur un aperçu de la situation sécuritaire, les accusations d’exactions contre les FAMa à Gouni, mais aussi et surtout les rumeurs sur un supposé incident entre les FAMa et certains partenaires stratégiques sur le terrain.
Le Directeur de l’Information et des Relations Publiques des Armées, le colonel Souleymane Dembélé, a, dans son intervention, expliqué que les FAMa maintenaient depuis un certain temps, leur dynamique offensive à la recherche et à la destruction des sanctuaires terroristes, enclenchée depuis le mois de décembre 2021 dans le cadre de l’opération Kèlètigui et du Plan Maliko.
Selon lui, les FAMa sont parvenus à réduire considérablement les capacités de nuisance des groupes terroristes en menant des raids et des frappes aériennes sur leurs positions, ainsi que les circuits de ravitaillement des forces du mal.
Comme illustration de cette situation, il a indiqué que le mois septembre a été moins prolixe en termes d’incidents à engins explosifs improvisés (EEI) et les attaques terroristes contre les emprises des FAMa, les embuscades et les pressions sur les populations civiles.
De même, la campagne agricole, de manière générale, et dans les zones d’opération, en particulier, notamment dans la zone office du Niger, est prometteuse.
« Les paysans ont pu librement vaquer à leurs occupations, à leurs travaux champêtres, se déplacer librement dans beaucoup de zones où cela n’était pas possible, il y a un an de cela », a-t-il affirmé.
Il a annoncé que des avancées très significatives sont également enregistrées sur le terrain, en termes de sécurité des personnes et de leurs biens.
Durant le mois de septembre, a-t-il expliqué, la RN7, c’est-à-dire l’axe Douentza Gossi qui était problématique connaît une baisse des activités des terroristes, permettant à la population de se déplacer paisiblement.
« Ce qui a été fait de décembre 2021 à nos jours ne l’a pas été durant les 8 ou 9 ans qui ont précédé », a-t-il conclu.
Des résultats obtenus grâce à l’engagement et la témérité des FAMa sur le terrain, mais aussi et surtout grâce au soutien et à l’accompagnement des autorités de la transition.
Au passage, il a tenu à saluer et remercier également les populations qui contribuent à l’atteinte de ces résultats louables par des informations et autres soutiens, parfois au prix de leur vie.
Faisant le point des opérations militaires, il a fait savoir qu’au cours du mois dernier, les FAMa ont neutralisé 73 terroristes, 156 ont été interpellés, 25 armes récupérées et 60 motos récupérées ou détruites. Aussi, plus de 32 EEI ont été détruits
Par ailleurs, on déplore 12 morts et 17 blessés parmi les FAMa.
Sur le prétendu affrontement entre les FAMa et les alliés russes (Wagner selon des médias français) à Ansongo le 27 septembre 2022, le patron de la DIRPA a affirmé que cela relève de l’intox et de la désinformation.
« C’est du faux», a-t-il tranché net.
Dans la même veine, il a balayé d’un revers de la main les informations selon lesquelles ‘’des soldats maliens et leurs supplétifs russes ont abattu 35 personnes, dont l’imam et plusieurs enfants dans le village de Gouni’’.
Selon lui, c’est une campagne d’intoxication, dénuée de tout fondement, des velléités de l’ancienne puissance visant à remettre en cause la montée en puissance des FAMa qui ne sont plus prêtes à se laisser distraire dans leur lutte implacable contre les terroristes.

Par Abdoulaye OUATTARA

Source : Info-Matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.