IBK installe le Général Sanogo dans les privilèges d’un ancien président de la République Un effectif de 44 militaires pour assurer sa sécurité et son intendance dont 22 gardes du corps, 10 chauffeurs d’escorte, 5 agents de protocole…

Alors que la justice le réclame à cor et à cri, le Général Amadou Haya Sanogo est en train d’être couvert par la présidence de la République de privilèges qui feraient envier les anciens chefs d’Etat démocratiquement élus qui se sont succédé à la tête du pays depuis les événements du 26 mars 1991. Faisant suite à la décision n°035 en date du 22 octobre 2013 du secrétaire général de la présidence de la République, Toumani Djimé Diallo, fixant les détails de l’organisation de la sécurité des anciens présidents de la République,

IBK GENERAL SANOGO

le chef  d’Etat-major particulier du président de la République, le Général Yamoussa Camara, vient de mettre à la  disposition du Général Amadou Haya Sanogo, 44 éléments pour assurer sa sécurité et son intendance. Il y a là deux manquements à la loi. Le premier est que le Général Sanogo n’est pas un ancien président de la République, n’ayant jamais été élu. Le deuxième est que les anciens présidents élus disposent de 22 éléments pour leur sécurité. Au total ce sont 44 personnes qui sont mises à la disposition de l’ancien chef putschiste du 22 mars 2012. Un double manquement à la loi avalisé par le président IBK… A suivre …

 

La suite voir  : L’Indépendant du jour et sur mali-web.org

 Mamadou FOFANA

 

SOURCE: L’Indépendant
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *