IBK avait prévenu Wadoussène et ses complices: «A leur place, j’eusse préféré rester en prison»

Dans l’interview exclusive qu’il avait accordée à RFI, en marge du Forum sur la Paix et la sécurité en Afrique au Sénégal, le Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, avait promis de traquer les jihadistes libérés en échange de l’otage français Serge Lazarevic.

 

«Les armées malienne, française et nigérienne mettront tout en œuvre pour les retrouver… C’est un devoir d’honneur vis-à-vis de Kola Sofora, le Garde malien dont la vie n’était pas à vendre aux chiens. A leur place, j’eusse préféré rester en prison», avait déclaré IBK au micro de RFI.

Le terroriste Mohamed Ali Ag Wadoussène a été tué au cours d’une opération de ratissage de la Force française Barkhane, dans les chaines montagneuses du Tégharghar, dans la région de Kidal, le dimanche 5 juillet dernier.

Cette mort confirme bien les ambitions du Président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, de traquer tous ces malfaiteurs jusque dans leurs derniers retranchements. Le Président avait depuis réaffirmé son intention de sévir contre ces terroristes.

Le Chef de l’État malien avait donné la certitude, à la suite de l’échange de Wadossène contre l’otage français Serge Lazarevic (le dernier otage français dans le Sahel), que tous les terroristes évoluant sur le territoire national seraient recherchés et anéantis. C’est désormais chose faite en ce qui concerne singulièrement Mohamed Ali Ag Wadossène.

Rattrapé et écroué par la Force spéciale des services de renseignements maliens, il a été échangé, dans le cadre de la mise en œuvre des mesures de confiance liées au processus de l’accord de paix, contre un otage pour l’enlèvement duquel il avait joué un rôle important.

Cette libération avait été vécue par nombre de Maliens comme une faiblesse de l’Etat. Toutefois, la mort de Wadossène vient de laver cet affront et de venger la mort du surveillant de prison Kola Sofara. Cette disparition confirme l’anéantissement promis des réseaux terroristes, mafieux et jihadistes sur notre territoire.

Youssouf Diallo

source : 22 Septembre

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.