Me Harouna Toureh à propos de l’affaire Sanogo : » Le dossier suit son cours normalement. Il n’y a aucune requalification des faits »

Pour le commun des Maliens, l’affaire Sanogo connait une certaine lenteur quand on sait que l’ex-chef putschiste a été interpellé et placé sous mandat de dépôt depuis le 27 novembre 2013. Son avocat, Me Harounah Toureh affirme lui, que le dossier suit son cours normal.

Amadou Haya Sanogo

Joint hier par nos soins alors qu’il venait de rendre visite à son client la veille à la Gendarmerie de Faladié, Me Harouna Toureh a déclaré que le dossier suit son cours le plus normalement possible. Il s’est réjoui qu’il y ait eu des confrontations entre le capitaine-général putschiste et certains autres officiers impliqués dans le dossier et détenus au Camp I de la Gendarmerie nationale.  » Vous savez, il y a un adage dans notre domaine  selon lequel  »la justice est heureusement lente ». La phase de l’instruction est délicate et il est normal qu’elle se déroule avec toutes les précautions « , a-t-il ajouté.

 

 

Pour Me Harouna Toureh, contrairement aux différentes supputations entendues ça et là, aucun indice nouveau, aucune accusation nouvelle n’a été portée au dossier.  » En l’état actuel du dossier pendant devant le juge, rien ne permet de dire que mon client a une quelconque responsabilité en tant qu’auteur, coauteur ou complice des faits poursuivis. Et nous continuons de faire confiance à notre justice« .

 

 

Il n’a pas manqué de préciser que les découvertes macabres des charniers de Diago et de Hamdallaye n’ont conduit à aucune requalification des chefs d’accusation contre le chef des putschistes qui ont renversé le président Amadou Toumani Touré un certain 22 mars 2012 de triste mémoire. Rappelons que le capitaine-général Amadou Haya Sanogo est accusé officiellement de complicité d’enlèvement de personnes dans l’affaire des bérets rouges disparus suite à des affrontements fratricides (les 30 avril et 1er mai 2012) entre ce corps de l’armée malienne et les bérets verts auxquels appartiennent les putschistes.

Bruno D SEGBEBJI

SOURCE: L’Indépendant

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *