GUILLAUME NGEFA SUR LES VIOLATIONS ET ABUS DES DROITS DE L’HOMME AU MALI

« La MINUSMA a documenté entre le 1er janvier et le 31 mars, 232 incidents sécuritaires qui ont causé la mort de 380 personnes »

 

ors de son point de presse hebdomadaire, la MINUSMA a fait le point sur la situation du COVID-19. A l’occasion, M. Guillaume Ngefa, Directeur de la Division des droits de l’homme a présenté les tendances trimestrielles des violations et abus des droits de l’homme au Mali.

Dans ses propos introductifs, Monsieur Guillaume Ngefa, Directeur de la Division des droits de l’homme a essentiellement présenté la situation des droits de l’homme.

En effet, la MINUSMA en général, et la Division des droits de l’homme en particulier continuent à mettre en œuvre le mandat du Conseil de Sécurité des Nations unies. C’est dans ce cadre que la MINUSMA a été mandatée pour vérifier, surveiller et observer la situation des droits de l’homme sur l’ensemble du territoire national et aussi de faire rapport à ce sujet. Ce rapport selon Monsieur Guillaume Ngefa, n’est pas un rapport de la MINUSMA qui est beaucoup plus élaboré et complet. Il s’agit de donner une vue générale sur les tendances des violations et abus de droits de l’Homme au Mali depuis janvier 2020. C’est un rapport (…)

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU MARDI 05 MAI 2020

KADOASSO.I

NOUVEL HORIZON

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *