Groupe de terroristes appréhendés à Bamako par les services spéciaux de sécurité du Mali

C’est le couronnement des actions coordonnées entre la BAC et la Sécurité d’Etat que ces éléments infiltrés par le MUJAO à Bamako, ont été mis hors d’état de nuire.

En effet, le jeudi 7 mars, par le biais d’un contrôle de routine que les agents de BAC ont interpellé Mohamed Diallo aux environs de Niamakoro. L’intéressé qui faisait objet de filature depuis plusieurs jours de filature des agents de la SE, a reconnu son appartenance à  Mujao et au dara de Hamed Yehia Diallo, un leader djihadiste basé à  Tintahatène dans l’arrondissement de Gossi.

voleur1Cela a permis de remonter au fils de l’intéressé, qui faisait depuis décembre, objet de surveillance de nos services spéciaux de renseignement. Le fils de l’imam s’était inscrit dans une madersa de Bamako et s’occupait du recrutement des jeunes talibés pour les envoyer à son père.

 

 

Les dépositions des deux suspects ont permis de remonter au reste desmembres du commandos disséminés dans les quartiers de Sogoniko ,  Niamakoro, même à Zoukoumé derrière Kabala.
Les arrestations se sont poursuivies jusqu’au 18 mars.
D’autres complices cités par les mis en cause font présentement objet de surveillance afin de rassembler le maximum de preuve pour les mettre hors d’état de nuire.

 

C’est effectivement le quotidien de nos services spéciaux qui travaillent dans l’ombre.
La menace terroriste, très évolutive, exige des services de sécurité une adaptation permanente.
La SE, qui combine ses capacités de service de renseignement et de service de police judiciaire spécialisé, est en mesure de détecter, de surveiller et le cas échéant d’interpeller les individus, les groupes et les organisations de nature subversive susceptibles de se livrer à des actes de terrorisme ou d’atteinte à l’autorité de l’Etat.

 

Source militaire 

Demantelèment d’un réseau de terroristes

La sécurité d’état  du Mali avec l’appui d’une unité de police ont démantelé une cellule du Mujao à Bamako. Si l’information est quasiment passée inaperçue, c’est parce que l’opération était pilotée de Haute main par les services secrets maliens. En exclusivité, MALIWEB révèle les noms des membres de la cellule du mujao arrêtés à bamako, localité qu’ils avaient quitté pour aller subir une formation dans le nord du Mali, avant de revenir à Bamako. Ils sont âgés de 16 à 57 ans
1/ Hama Diallo
2/ Abdramane Souleymane Diallo
3/ Mohamed yacouba Diallo
4/ Ibrahim Ahmed Diallo
5/Mohamed Noouhoun Diallo
6/Abdoulaye Mohamed Diallo
7/ Bagna Diallo

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *