Forces Armees Maliennes : 1ère Région Militaire (Gao) : Remise d’attestations aux éléments du GATA

Les éléments du Guidage Aérien Tactique Avancé (GATA) ont reçu leur attestation de fin de formation en ‘’E-Cas’’ (guidage aérien), le jeudi 5 septembre 2019, à la base 103 de l’Armée de l’Air à Gao. Cette formation a été initiée par la Force Barkhane.

Ils étaient 16 éléments de différentes armes dont la Garde Nationale, l’Armée de Terre et l’Armée de l’Air à se familiariser durant 15 jours avec les savoir-faire nécessaires à la réalisation d’une mission de guidage aérien (Transmission, Topographie et procédure de guidage).

Le Com-théâtre du Secteur 1 de l’opération “Dambé”, le colonel Yacouba Sanogo a remercié la Force Barkhane pour son soutien aux FAMa dans la lutte contre l’insécurité et le terrorisme au Mali. S’adressant aux stagiaires, il se dit certain que grâce à ces nouvelles notions acquises, ils sauveront la vie de plusieurs frères d’armes lors des opérations.

Le 33ème RCP célèbre le 58ème anniversaire du premier saut de brevet de parachutisme.

Le 58 ème anniversaire du premier saut de brevet de parachutisme des Forces Armées Maliennes a eu lieu le vendredi 6 septembre 2019 au camp para de Djicoroni. C’était en présence de l’Inspecteur Général des Armées et Services, le Général de Division Alhadji Gamou, du Chef d’Etat-major général Adjoint des Armées, le Général de Brigade Abdrahamane Baby et du Chef d’Etat-major de l’Armée de Terre, le Général de Brigade Kèba Sangaré.

Selon le Commandant de la 33ème RCP par intérim, le capitaine Adama Diassana, depuis le premier saut à nos jours il y a eu 71 promotions du brevet para, avec plus de 6000 militaires brevetés.

La 72ème promotion du brevet suit actuellement sa formation au sol. Elle est constituée d’éléments des forces spéciales et plus de 150 jeunes soldats qui viennent juste de terminer leur formation commune de base.

L’image contient peut-être : ciel, plein air et nature

 

Coopération militaire : Le Mali et le Niger entendent mutualiser leurs efforts contre le terrorisme

Le ministre de la Défense et des anciens combattants, le Général de Division Ibrahim Dahirou Dembélé a reçu en audience, le vendredi 6 septembre 2019, son homologue nigérien, M. Kalla Moutari. Cette visite est une prélude à la rencontre sur la situation sécuritaire, qui aura lieu demain à Bamako entre les présidents Ibrahim Boubacar Keita et Mahamadou Issouffou. Les deux pays entendent mutualiser leurs efforts afin de lutter efficacement contre le terrorisme.

Selon le ministre Ibrahim D. Dembélé, la dégradation de la situation sécuritaire dans les deux pays est dû surtout à l’effondrement du régime Libyen. c’est pourquoi dira-t-il que les efforts inlassables dans la recherche de la paix et la stabilité méritent un accompagnement de la communauté internationale.

Le Général Dembélé a précisé que la situation géographique, socio-culturelle et économique de nos deux pays, nous condamne à resserrer nos rangs dans la lutte contre l’ennemi commun et à partager au mieux nos capacités, nos compétences et nos ressources pour parvenir aux résultats attendus.

Fin de formation 1ère vague DDR : le contingent invité à l’observation des principes républicains

La formation militaire de la première vague du contingent DDR a pris fin lundi 2 septembre 2019 à Bapho dans la région de Ségou.

Les 1006 éléments (officiers sous-officiers et militaires du rang) ont été invités à l’observation stricte et entière des principes républicains.

Le Chef d’Etat-major Armée de Terre (CEMAT), en charge de la formation, les a exhortés à l’obligation du respect du drapeau national, les lois de la république, le respect des lois et des principes vertueux. Le général de brigade Kèba Sangaré a insisté sur l’honneur, la loyauté, la fidélité mais aussi et surtout sur la discipline militaire, humaine et sociale.

Il les invite à servir avec droiture, engagement et dignité.

Les ministres de la Défense et de la Paix et la Cohésion sociale ont rehaussé l’éclat de cette cérémonie de leur présence. On y notait également les chefs d’état-major et directeur de service, l’ambassadeur d’Algérie au Mali, les représentants CEDEAO, Minusma, UA, les responsables de mouvements, les responsables DDR, Intégration, le haut représentant du Président de la république, monsieur Diagouraga, ainsi que le Gouverneur de Ségou.

Les personnels de ce contingent ont été formés à l’EMIA pour les officiers, à Bapho, Tiby et Markala pour les militaires du rang et à Banakoro pour les sous-officiers. Il y a 66 officiers, 221 sous-officiers et 719 militaires du rang.

 

Dépêche

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *