Faure Gnassingbé: La réussite de la transition au Mali « est un impératif »

Le président togolais, Faure Gnassingbé a indiqué ce lundi que la réussite de la transition politique au Mali est impératif pour garantir la poursuite du processus de réconciliation dans ce pays du sahel en proie aux attaques terroristes.

A l’ouverture de la deuxième réunion du Groupe de soutien à la transition du Mali qui se tient à Lomé, capitale du Togo, le président Faure Gnassingbé a rappelé la nécessité de réussir la transition au Mali. « Pour sauver les acquis importants obtenus et garantir la poursuite du processus de réconciliation » dans le pays « nous n’avons d’autres choix que de réussir ou d’aider les maliens à réussir cette transition« , a souligné Faure Gnassingbé lors de son discours.

Outre cette annonce phare, le président togolais a critiqué le « manque de coordination » des actions sur le terrain, malgré une « importante présence internationale dans le pays ». « C’est en cela que le groupe de soutien à la transition au Mali, représente une opportunité et une chance pour mieux rentabiliser l’action internationale en faveur de ce pays », a-t-il ajouté.

Le groupe de soutien à la transition du Mali est co-présidé par l’UA, les Nations unies et la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Mis en place par l’Union Africaine (UA) en octobre 2020, ce groupe a pour mission d’accompagner les autorités de la transition au Mali dans la résolution de la crise multiforme dans laquelle est plongée le pays depuis 2012.

Sous la pression internationale, les militaires qui ont reversé le 18 août 2020 le président Ibrahim Boubacar Keïta ont mis en place des organes de transition (présidence, Premier ministre et gouvernement, organe législatif) et se sont engagés à rendre sous 18 mois, soit début 2022, le pouvoir à des dirigeants civils élus.

Source: actucameroun
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.