Farabougou : la situation confuse et toujours hors de contrôle, plus de 3000 villageois en otage

La situation est sans appel et demande la limite du tolérable. Plus de trois cents dangereux terroristes ont assiégé depuis une semaine le village historique de FARABOUGOU dans la région de Ségou dans le secteur de Diabaly prenant en otage tous les habitants, environs 3000. 60 pickup sont visibles par des populations mais dispersés dans ce gros village historique. Ils parleraient Anglais, Arabe et autres langues étrangères, tourte choses qui indique que nous n’avons pas à faire cette fois-ci avec des Territoires locaux qui parlent en général peulh.

FARABOUGOU est une zone inondé encerclé par les plaines (fala) dont l’accès est possible uniquement par la route qui qui Diabaly.

Pour tenter de les déloger, l’aviation militaire des FAMa avait bombardé hier des positions terroristes dans le village mais n’a pas été suivi d’un grand succès avec les terroristes sont dispensés entre les 3000 habitants aggravant le risque d’un carnage si l’armée ne faisait pas de discernement. Notre armée est engagée dans un grand combat de réorganisation et de libération du territoire depuis le changement de régime. Cet énième attaque terroriste est une occasion pour l’armée malienne de révéler sa superficie aux forces du mal.

Avant l’intervention des FAMa, les DONSO locaux avait tenté de les affronter. Le bilan est sinistre car des sources car des sources indiquent que près de 50 Donzo y sont restés avec plusieurs autres pris en otage.

Le seul pont d’accès fut dynamité et sauté par les terroristes hier soir. Ils espèrent maintenir la tension alors que l’armée est bloquée à Diabaly. Les routes d’accès seraient minées mais plusieurs avions survolent la zone selon des habitants. À l’état-major général de l’armée, les choses sont prises au sérieux et les actions salvatrices ne devraient pas tarder. Le plus difficile est de préserver au maximum la vie des populations innocentes auxquels les terroristes se sont entremêlés.

En attendant, les notabilités et bonne volonté locales sont en négociation pour pouvoir permettre l’accès des vivres et des médicaments. Une réponse des terroristes est attendu demain après-midi. En attendant c’est le statuquo et les corps gisent au sol !

Selon les analyses des spécialistes en terrorisme, ce nouveau Mouvement serait proche de Bokoharam ou de l’EIGS, très fort, tres entraîne, équipé et aguerris. A craindre, s’ils ne veulent pas créer une nouvelle base terroriste dans la zone jusqu’à Molodo et Niono dont les populations sont en alerte maximum et terrés.

Nous espérons que notre vaillante armée trouvera les stratégies et les moyens nécessaires pour neutraliser au plus vite cette nouvelle équipe et laisser les populations vaquer librement à leurs occupations. Pour ce faire l’armée a besoin du soutien de tous.

Témoignages multiples, recueillis auprès des populations.

PS: les photos des terroristes sont des photos d’illustration mais celles du pont sont réelles.

Seydou Oumar Traoré, journaliste

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *