Familles des militaires tombés à Boulkessi et Mondoro: les femmes des camps manifestent leur solidarité

Suite aux attaques de Boulkessi et de Mondoro qui ont fait plusieurs morts dans les rangs de nos forces armées et de sécurité, l’Association des femmes des camps a organisé une journée de prière, le vendredi 11 octobre, au Camp Para. La cérémonie s’est déroulée en présence de la directrice du service social des armées, SAMAKE Mariétou DEMBELE ; de la vice-présidente du bureau de coordination national des femmes des camps du Mali, SIDIBE Hawa Ibrahim DOUMBIA, de la marraine de l’Association des femmes des camps, DIAWARA Nabou DIAWARA.

Il s’agit de 2 millions de FCFA, 1 tonne de riz et 1 tonne de céréales. Un geste de la marraine de l’Association des femmes des camps aux familles de militaires endeuillées. À travers ce soutien, l’Association des femmes des camps perpétue une tradition qui consiste à se porter au secours des familles militaires en cas de problème, avant toute autre aide venant de l’extérieur.
Selon ses responsables, l’association des femmes des camps est un regroupement qui cultive la solidarité, l’entente, la solidarité et la compassion. Raison pour laquelle, à chaque événement malheureux elle manifeste sa solidarité envers les familles concernées.
À la faveur de cette journée de prière, les responsables du service social des armées et le représenté de la hiérarchie militaire ont apprécié le geste des femmes de camps et toutes les personnes de bonne volonté qui les soutiennent.
La vice-présidente du bureau de coordination national des femmes des camps du Mali, SIDIBE Hawa Ibrahim DOUMBIA, a expliqué que suite au drame de Boulkessi la marraine de l’Association, DIAWARA Nabou DIAWARA, a décidé de faire parler son cœur. Selon elle, la somme de 2 millions de FCFA et les deux tonnes de céréales sont destinées aux épouses et orphelins des militaires tombés sur le front.
« Ce geste nous va droit au cœur, car en période de tristesse quand nous sommes assistés, cela nous réchauffe le moral. Nous remercions toutes les bonnes volontés pour leurs appuis à l’adresse des familles endeuillées. Nous sommes endeuillés et nous avons besoin de compassion. Cette présence à nos côtés nous réconforte. Nous leur remercions pour le soutien matériel, moral et financier », a affirmé la vice-présidente SIDIBE Hawa Ibrahim DOUMBIA.
Elle a profité de l’occasion pour appeler les femmes à l’entente et à la solidarité. Surtout à ne pas se laisser manipuler par des personnes de mauvaises volontés en manifestant dans la rue. Elle a appelé les femmes à rester derrière leurs maris tout en rassurant que l’Association ne se lassera jamais dans ses actions de sensibilisation.

PAR MODIBO KONE

Source: info-matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *